Mu­sique

Causette - - SOMMAIRE - M. P.

Mud­dy Monk a deux pas­sions. Fon­cer sur des lit­to­raux si­nueux sur une mo­to de col­lec­tion et... la pas­sion elle-même. Les es­ca­pades à deux­roues qu’il dé­crit entre deux la­cets de sé­ré­nades sonnent comme un exu­toire à une re­la­tion qui s’ef­frite et à un quo­ti­dien morne. Longue Ride, son pre­mier al­bum, suit une route dan­ge­reuse où des pa­roles sen­suelles, ­sen­sibles et déses­pé­rées ac­com­pagnent notre fuite en avant. La voix stra­to­sphé­rique du jeune Suisse fend les syn­thés tra­giques dont la si­gna­ture vin­tage rend le tout en­core plus bru­meux et nos­tal­gique. Pa­ra­doxa­le­ment, à me­sure que les larmes coulent dans les textes, un sen­ti­ment d’amour in­tense bombe le coeur. Mud­dy Monk, c’est comme une re­la­tion im­pos­sible, on sait qu’on va y lais­ser des plumes, pleu­rer trois fois notre poids au cours de l’aven­ture, mais c’est ir­ré­sis­tible. À vif, à dé­cou­vert, on n’a pour li­mite que l’ho­ri­zon dans cette éva­sion dou­lou­reuse et sa­lu­taire. Mais au moins, on se sent vi­vant.

Longue Ride, de Mud­dy Monk. Half Awake Re­cords.

Longue Ride,de Mud­dy Monk. Un pre­mier al­bum comme une éva­sion dou­lou­reuse et sa­lu­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.