Brexit Ro­mance… EN LI­BRAI­RIE

Causette - - CULTURE - JO­SÉ­PHINE LEBARD

L’amour est-il so­luble dans un vaste dé­bat éco­no­mi­co-po­li­tique agi­tant l’Union eu­ro­péenne ? Vous avez quatre heures. Ou plu­tôt 456 pages, celles qui com­posent Brexit Ro­mance, le der­nier livre de Clé­men­tine Beau­vais. Dans le Londres post-ré­fé­ren­dum sur le Brexit, l’écri­vaine suit la folle ca­val­cade de per­son­nages ter­ri­ble­ment at­ta­chants : Jus­tine, l’étu­diante fran­co­phile qui monte une étrange start-up pour fa­ci­li­ter les ma­riages blancs entre Fran­çais et Bri­tan­niques ; Mar­gue­rite, jeune so­pra­no can­dide bien ­ré­so­lue à ve­nir à bout d’une aria de Gou­nod ré­cal­ci­trante ; Pierre, son pro­fes­seur, plus adepte de la lec­ture du Ca­pi­tal que des Frag­ments d’un dis­cours amou­reux ; Cos­mo, lord moins pai­si­ble­ment cy­nique qu’il n’y pa­raît. Comme dans une co­mé­die de Jean-Paul Rap­pe­neau, de Put­ney aux landes de la côte en pas­sant par la Ci­ty, tout ce pe­tit monde se court après, bute sur ses sen­ti­ments comme sur les mots de la langue « ad­verse ». Le ro­man de Clé­men­tine Beau­vais ne pour­rait être qu’un ha­bile ma­ri­vau­dage. Mais, en creux, il aborde une ques­tion fon­da­men­tale : sur quoi re­pose une iden­ti­té eu­ro­péenne com­mune ?

Brexit Ro­mance, de Clé­men­tine Beau­vais. Éd. Sar­ba­cane, 456 pages, 17 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.