PU­PILLE ON L’ADOPTE !

Causette - - CULTURE - A. A.

Le su­jet est fort, in­con­tes­ta­ble­ment. Pu­pille, ­deuxième long-mé­trage de Jeanne Her­ry après Elle l’adore, est un film cou­ra­geux qui té­moigne au plus près du pro­ces­sus d’adop­tion, par une femme cé­li­ba­taire, d’un bé­bé né sous X. Pas ga­gné, donc. Le film ra­conte avec pré­ci­sion toutes les étapes du pro­ces­sus et les pro­fes­sion­nels de l’en­fance qui font en sorte que la ren­contre ad­vienne. Hy­per do­cu­men­té sur le fond, voire sco­laire, le film (qui frôle le té­lé­film sur la forme) est pour­tant tra­ver­sé par des sé­quences d’une belle in­ten­si­té. Bien ai­dé, il est vrai, par une troupe de co­mé­dien·nes re­mar­quables (dont Gilles Lel­louche, San­drine Ki­ber­lain et Oli­via Côte en pro­fes­sion­nels de l’en­fance) et la trop rare Élo­die Bou­chez en fu­ture ma­man. C’est par ce biais de l’hu­main que Pu­pille fi­nit par hap­per, puis ­fran­che­ment par bou­le­ver­ser.

Pu­pille, de Jeanne Her­ry. En salles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.