CLI­MAT POUR­RI À FRANCE 2

Causeur - - Sommaire N° 29 – Novembre 2015 - Par Daoud Bou­ghe­za­la

Le pre­mier acte fort de Del­phine Er­notte à la pré­si­dence de France Té­lé­vi­sions se­ra-t-il un pro­cès po­li­tique ? La ré­ponse est oui ! La vic­time en est Phi­lippe Ver­dier, pré­sen­ta­teur et chef du ser­vice mé­téo de France 2.

Ce­lui-ci vient de pu­blier Cli­mat In­ves­ti­ga­tion (Ring édi­tions), où il dé­nonce le dis­cours éco­lo-apo­ca­lyp­tique do­mi­nant et son ex­ploi­ta­tion mé­dia­ti­co­po­li­tique crois­sante, no­tam­ment à l'ap­proche de la COP 21. Il y cri­tique sans trop s'au­to­cen­su­rer gou­ver­ne­ments, or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales, et quelques lob­bies verts pas tou­jours blancs-bleus.

Comme beau­coup d'ou­vrages dé­viants ces temps-ci, ce livre a vite fait le buzz et trou­vé son pu­blic. Un peu trop, sem­blet-il. Car le 12 oc­tobre, après quelques jours de congés pris pour pré­pa­rer le lan­ce­ment, Phi­lippe Ver­dier re­çoit une lettre de France 2 l'en­joi­gnant de ne plus se rendre au tra­vail ! Sou­vent, dès que la chasse est ou­verte, Yann Bar­thès ré­clame sa part de viande en preums. Trois jours plus tard, Ver­dier est en ef­fet in­vi­té sur le pla­teau du Pe­tit jour­nal de Ca­nal. « De la rhé­to­rique com­plo­tiste » au ser­vice de « la théo­rie du “On nous cache tout, on nous dit rien” », ri­cane confra­ter­nel­le­ment Bar­thès avant de lais­ser, tout de même, grand sei­gneur, la pa­role au condam­né. À la barre, ce der­nier se dé­fend d'être un cli­ma­tos­cep­tique ten­dance Allègre, re­con­nais­sant vo­lon­tiers que « le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique est là » et qu'il est « dû à l'homme ».

Ce qui n'em­pê­che­ra pas la mi­nistre de l'éco­lo­gie Sé­go­lène Royal , in­ter­viewée à pro­pos de l'af­faire par un re­por­ter du Pe­tit jour­nal, de se fendre d'un oracle in­quié­tant : « C'est très dan­ge­reux de mettre en doute la science ! » Homo so­vie­ti­cus pas mor­tus !

Deux se­maines plus tard, le cou­pe­ret tombe : Mon­sieur Mé­téo est convo­qué par Del­phine Er­notte pour un en­tre­tien préa­lable à son li­cen­cie­ment.

On no­te­ra au pas­sage que ja­mais, au grand ja­mais Ver­dier n'a pro­fi­té de ses ru­briques mé­téo pour faire la pro­mo de son livre et qu'il n'a ja­mais fait montre de cli­ma­tos­cep­ti­cisme dans l'exer­cice de ses fonc­tions. Mais la lettre ou­verte qu'il a ré­cem­ment en­voyée à Fran­çois Hol­lande pour cri­ti­quer l'ina­ni­té de la COP 21 n'a peut-être pas plai­dé en sa fa­veur. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.