PAUVRES PE­TITES SOEURS DES PAUVRES!

Causeur - - Som­maire N° 32 – Fé­vrier 2016 - Par Pas­cal Bo­ries

Vu d'eu­rope, l'oba­ma­care, la ré­forme amé­ri­caine de l'as­su­rance ma­la­die vo­tée en 2013, est un in­con­tes­table pro­grès. Mais on ignore ici qu'un point pré­cis de la loi pose par­ti­cu­liè­re­ment pro­blème au pays de toutes les li­ber­tés. Le « man­dat contra­cep­tif » contraint tous les em­ployeurs du pays à in­clure dans la cou­ver­ture san­té de leurs sa­la­riés la prise en charge des contra­cep­tifs, des mé­di­ca­ments abor­tifs et des sté­ri­li­sants. Et pour cer­tains, la pi­lule est un peu dure à ava­ler.

C'est le cas no­tam­ment de la branche amé­ri­caine des Pe­tites soeurs des pauvres, peu en­thou­siaste à l'idée de de­ve­nir une suc­cur­sale du plan­ning fa­mi­lial et qui re­fuse donc d'ap­pli­quer cette dis­po­si­tion de l'oba­ma­care. En ver­tu de quoi cette congré­ga­tion ca­tho­lique spé­cia­li­sée dans l'aide aux per­sonnes âgées dé­mu­nies risque une amende de… 70 mil­lions de dol­lars. Avec plu­sieurs autres ins­ti­tu­tions re­pré­sen­tées par le fonds Be­cket pour la li­ber­té re­li­gieuse, la congré­ga­tion a donc dé­po­sé une re­quête le 4 jan­vier der­nier de­vant la Cour su­prême, qui se­ra exa­mi­née en mars. Pour Mark Rien­zi, leur avo­cat, « les Pe­tites soeurs ne de­vraient pas avoir à se battre contre leur propre gou­ver­ne­ment pour ob­te­nir une dé­ro­ga­tion qui a dé­jà été ac­cor­dée à des mil­liers d’autres em­ployeurs, dont de grands groupes comme Exxon et Pep­si-co­la ».

Il est vrai que ces mul­ti­na­tio­nales, dis­pen­sées de fi­nan­cer ces bud­gets contro­ver­sés, contri­buent consi­dé­ra­ble­ment aux cam­pagnes élec­to­rales lo­cales et na­tio­nales. Alors que les Pe­tites soeurs des pauvres, elles, n'ont que leur temps à don­ner. La par­tie semble donc per­due d'avance. Pas si sûr. Si la me­nace d'amende de­vient réa­li­té, la congré­ga­tion de­vra mettre la clef sous la porte. Au­quel cas ce se­ra à l'état fé­dé­ral de prendre en charge les di­zaines de mil­liers de clo­chards ca­co­chymes, se­cou­rus au­jourd'hui par les Pe­tites soeurs des pauvres. Une charge beau­coup plus lourde pour le Tré­sor US que les 70 mil­lions qu'il ré­clame. Dans ces condi­tions, un mi­racle n'est pas à ex­clure. Al­lé­luia ! •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.