Tout change, rien ne change

Causeur - - Sommaire - Par Fran­çois-xa­vier Aja­von

à nos che­veux abî­més grâce aux conseils ex­perts de la pre­mière brosse coif­fante connec­tée Ké­ras­tase Hair Coach. Pour le lan­ce­ment de la toute pre­mière brosse connec­tée, le groupe L’oréal s’est as­so­cié à la start-up fran­çaise Wi­things, spé­cia­liste des ob­jets connec­tés. » Fas­ci­nant. (Un conseil : si vous avez comme pro­jet un jour de de­man­der un prêt à votre ban­quier, veillez ab­so­lu­ment à pla­cer les mots « connec­té » et « in­tel­li­gent » dans la conver­sa­tion.) Les lignes bougent. Tout bouge. Les lignes bougent. Tout change. La Grande-bre­tagne est re­de­ve­nue une île. Le coif­feur de Do­nald Trump est en­tré dans l’his­toire. Après Mike Brant, Da­li­da et Claude Fran­çois, notre li­der maxi­mo hexa­go­nal Jeanluc Mé­len­chon a an­non­cé une grande tour­née de mee­tings sous la forme d’un ho­lo­gramme. On sa­vait que des spectres plu­tôt si­nistres han­taient le com­mu­nisme, on n’ima­gi­nait pas les voir prendre corps par la ma­gie du nu­mé­rique. On avait tort. De bien mau­vais es­prits pour­raient voir là la preuve in­signe que cette idéo­lo­gie est bel et bien morte. Que nen­ni ! Car il pa­raît que Mé­len­chon fait aus­si un ta­bac sur Youtube. Il mul­ti­plie les vi­déos sur in­ter­net, et ac­cède donc au sta­tut si convoi­té de web-in­fluen­ceur. À l’ins­tar d’en­joy­phoe­nix, Jean-luc fait et dé­fait le monde. Tout change. Rien ne change. Mais une chose ne change pas dans le monde, c’est la CGT. Le lé­gis­la­teur a dé­ci­dé ré­cem­ment d’épar­gner à nos pe­tites têtes blondes le ma­tra­quage pu­bli­ci­taire. Les chaînes pu­bliques ne pour­ront plus pas­ser entre les pro­grammes in­té­res­sant la jeu­nesse des annonces com­mer­ciales. Le syn­di­cat dé­nonce, contre toute at­tente, « une dé­ci­sion dé­ma­go­gique qui passe to­ta­le­ment à cô­té de la cible »... et se plaint de la sup­pres­sion de la pub sur les an­tennes pu­bliques au temps de Sar­ko­zy. Le com­mu­ni­qué de la cen­trale syn­di­cale dit que la dé­ci­sion pro­fi­te­ra aux groupes de té­lé­vi­sion pri­vés, épar­gnés par la dé­ci­sion. Les lignes bougent. Rien ne change. Tout change. Rien ne change. Je suis fa­ti­gué. • Si­non, au Consu­mer Elec­tro­nics Show de Las Ve­gas, on vient de pré­sen­ter la brosse à che­veux du fu­tur. Il vous en coû­te­ra 300 eu­ros. Oui. Et c’est fas­ci­nant. Sa­chez qu’elle est connec­tée. Et in­tel­li­gente. On lit ain­si sur le site de Marie-claire : « Quatre ans de re­cherches et une seule et même pro­messe : dire adieu

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.