Ré­vo­lu­tion, un ou­vrage col­lec­tif si­gné Em­ma­nuel Ma­cron

Causeur - - Aux Frontiéres Du Pays Réel -

À la sor­tie de Ré­vo­lu­tion, le 24 no­vembre 2016, Le Pa­ri­sien a par­lé d'un « livre très per­son­nel ». En réa­li­té, à part le pre­mier cha­pitre, où Em­ma­nuel Ma­cron évoque son en­fance, son épouse et sa for­ma­tion, Ré­vo­lu­tion évoque plu­tôt un tra­vail col­lec­tif. Le can­di­dat, as­sis­té par son équipe, a syn­thé­ti­sé di­verses contri­bu­tions. C'est la règle de l'exer­cice. Il se­rait pa­ra­doxal de re­pro­cher à Em­ma­nuel Ma­cron d'être à l'écoute des spé­cia­listes, que l'on par­tage ou non leurs ana­lyses, mais en au­cun cas Ré­vo­lu­tion n'est la voix ori­gi­nale d'une per­son­na­li­té po­li­tique ha­bi­tée par une vi­sion de la France. Dans le livre, on re­trouve qua­si­ment telles quelles des phrases en­tières ex­traites d'une dé­pêche AFP (« La Sy­rie a connu entre 2006 et 2011 la pire sé­che­resse de son his­toire. At­tri­buée au chan­ge­ment cli­ma­tique... »), d'un rap­port du WWF (« Les po­pu­la­tions de ver­té­brés – pois­sons, oi­seaux, mam­mi­fères, am­phi­biens et rep­tiles – ont chu­té de 58 % entre 1970 et 2012 »), ou de la le­çon inau­gu­rale au Col­lège de France de l'éco­no­miste Phi­lippe Aghion (« Aus­si de­vons-nous pas­ser d’une éco­no­mie de rat­tra­page à une éco­no­mie de l’in­no­va­tion. ») C'est un livre en forme de cos­tume d'ar­le­quin, riche d'en­sei­gne­ments sur les ex­perts qu'em­ma­nuel Ma­cron a écou­tés, pas sur ce qu'il fe­rait s'il ar­ri­vait au pou­voir.

Ré­vo­lu­tion, Em­ma­nuel Ma­cron, XO édi­tions, 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.