DES CONVIVES PRESQUE PARFAITS…

Causeur - - Culture & Humeurs - Par Jo­na­than Sik­sou

In­vi­té ré­cem­ment chez un couple d'amis, mon­sieur me dit : « La Cou­pole est un res­to hor­rible. » « Hor­rible je ne sais pas, ré­ponds-je, mais in­fect oui. D'ailleurs, la salle est dé­sor­mais à moi­tié vide. » Il in­siste : « Ce n'est pas de la bouffe dont je parle mais de l'in­dien. T'as dé­jà com­man­dé leur pou­let au cur­ry ? C'est un In­dien en tur­ban qui te le sert à table ! C'est hor­rible ! » Je lui rap­pelle un brin iro­nique l'his­toire des lieux, des An­nées folles et des heures chaudes de Mont­par­nasse, lorsque ma­dame in­ter­vient : « C'est d'un co­lo­nia­lisme dé­gueu­lasse », lâche-t-elle avant que son conjoint se joigne à elle pour, en choeur, me condam­ner d'un : « Évi­dem­ment, toi, ça ne te choque pas. » Je tente alors de les ques­tion­ner sur le rap­port qu'ils éta­blissent entre l'inde et le co­lo­nia­lisme fran­çais, en quoi es­timent-ils qu'il est hu­mi­liant de cos­tu­mer un In­dien en te­nue tra­di­tion­nelle in­dienne pour ser­vir un plat tra­di­tion­nel in­dien (in­dé­pen­dam­ment du fait qu'on puisse trou­ver le folk­lore un peu gras), et le fait qu'ils ne s'émeuvent pas de « La Lé­gende de Buf­fa­lo Bill », le grand show des parcs Dis­ney qui cé­lèbre ce gé­no­ci­daire d'in­diens d'amé­rique. Ils ne répondent qu'à de­mi-mot, au sens propre, dé­dai­gnant d'échan­ger quoi que ce soit sur une condam­na­tion évi­dente pour eux. Et de­vant leur mu­tisme dé­ter­mi­né, je vais ag­gra­ver mon cas. Dans une der­nière salve d'ar­gu­ments, je fi­nis par dire que cette mise en scène avait au moins le mé­rite d'être exo­tique. Mal­heur à moi. « Exo­tique ! ré­pètent mes deux amis, si ça c'est pas une re­marque co­lo­nia­liste ! » Après une vaine ten­ta­tive d'ex­pli­ca­tion de la no­tion d'exo­tisme, j'ai réa­li­sé que je ne pou­vais plus rien dire puisque rien ne se­rait en­ten­du, et ra­va­lé une ti­rade ly­rique où se se­raient mê­lés route de la soie, comp­toirs d'orient, dé­cou­vertes de terres in­con­nues et de monstres ma­rins, quête d'un in­con­nu qui mo­ti­va des des­ti­nées ex­cep­tion­nelles de Ma­gel­lan aux spa­tio­nautes ac­tuels... Hor­mis leur lexique propre, mes amis sont co­ol, de gauche et ou­verts d'es­prit, aus­si ne m'ont-ils pas mis à la porte, et nous avons chan­gé de su­jet de conver­sa­tion du­rant le dî­ner. Je n'en garde au­cun sou­ve­nir mais elle a dû être très sym­pa. Comme l'uni­vers et autre chose, la bien-pen­sance est sans li­mite. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.