Et Cheyenne Car­ron créa L'apôtre

Causeur - - Sommaire N° 46 – Mai 2017 -

Au len­de­main des at­ten­tats de Char­lie et de l’hy­per ca­cher, un film dé­ton­nant se­couait le Lan­der­neau ci­né­ma­to­gra­phique. L’apôtre, si­gné Car­ron, ra­conte la conver­sion au chris­tia­nisme d’un jeune beur. Akim, is­su d’une fa­mille mu­sul­mane pra­ti­quante, se des­tine à la vo­ca­tion d’imam avec son frère Yous­sef lors­qu’une de ses voi­sines, soeur du prêtre, est égor­gée à son do­mi­cile. Cho­qué par ce crime de sang-froid, Akim n’est pas moins bou­le­ver­sé par l’at­ti­tude du cu­ré en deuil, le­quel dé­cide de res­ter vivre près de la fa­mille de l’as­sas­sin pour lui ap­por­ter sa conso­la­tion. Sub­ju­gué par une messe de bap­tême à la­quelle l’in­vite un de ses amis, Akim em­brasse pro­gres­si­ve­ment la foi chré­tienne, jus­qu’à pro­vo­quer le cour­roux et les coups de son frère dès qu’il lui an­nonce sa rup­ture avec l’is­lam. Mal­gré son hap­py end im­pro­bable, L’apôtre a nour­ri les craintes des dis­tri­bu­teurs qui l’ont tous bou­dé. Même pour la très ca­tho­lique Cheyenne Car­ron, la pel­li­cule sainte n’a pas fait de mi­racles… •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.