Le jour­nal de l'ou­vreuse

Plus que le cri­tique, le co­mé­dien, le mu­si­cien et le dan­seur, c'est l'ou­vreuse qui passe sa vie dans les salles de spec­tacle. Lais­sons donc sa pe­tite lampe éclai­rer notre lan­terne !

Causeur - - Sommaire N° 49 – Septembre 2017 -

Où était-ce ? Dans Le Point je crois. S'il avait pu, notre Pre­mier mi­nistre au­rait fait chef d'or­chestre. Art et pou­voir dans un seul bras, le rêve. Le pauvre, s'il sa­vait ! À Bay­reuth, à Aix, par­tout cet été il a fal­lu les rem­pla­cer. Ma­lade, bou­deur, usé, hé­las ! Mon­sieur Phi­lippe, le maes­tro n'est plus le Ju­pi­ter qu'il fut. Et quand il n'an­nule pas, c'est pire. Le 16 juillet, à Londres, Da­niel Ba­ren­boim di­ri­geait pen­dant les Proms un concert as­sor­ti d'un prêche sur le drame de « so ma­ny iso­la­tion ten­den­cies » (un­ders­tan­dez « le Brexit ») parce que les gens pensent mal, et ils pensent mal parce que « le main pro­blem de today c'est que there is not as­sez d'édu­ca­tion ». Le pu­blic du Royal Al­bert Hall qui en a as­sez, de l'édu­ca­tion, ap­plau­dis­sait en at­ten­dant la mu­sique. Mais com­ment la presse et le web vous l'ont fes­sé le len­de­main ! Agres­seur pon­ti­fiant, po­seur lé­ni­fiant, ra­do­teur in­com­pé­tent, qui dit mieux ? Pro­bable que Da­niel Ba­ren­boim s'en fout, il a l'ha­bi­tude. Ce se­rait même un peu son hob­by. Mais bon, maes­tro vé­né­ré, c'est plus ce que c'était. De l'autre cô­té de l'océan, Gus­ta­vo Du­da­mel, pa­tron du Los An­geles Phil­har­mo­nic et ar­tiste vé­né­zué­lien le plus ai­mé dans le vaste monde, prend une deuxième fois la plume le 19 juillet, ce coup-ci pour « dé­non­cer la dé­ci­sion illé­gale du gou­ver­ne­ment (vé­né­zué­lien) de faire élire une as­sem­blée consti­tuante qui n’au­rait pas seule­ment le pou­voir de ré­écrire la Consti­tu­tion, mais aus­si de dis­soudre les ins­ti­tu­tions na­tio­nales. » Là c'est l'amé­rique qui ap­plau­dit le gué­rille­ro (l'eu­rope s'en fout, de­man­dez pas pour­quoi), mais com­ment le pré­sident Ma­du­ro te l'a pas étrillé ! « Nous, nous tra­vaillons au Ve­ne­zue­la, nous ne vi­vons pas à l’étran­ger. » Sous-en­ten­du : de quoi je me mêle, sale traître. Et le des­pote de me­na­cer di­rec­te­ment le Sis­te­ma d'où vient maes­tro Du­da­mel, in­ven­tion vé­né­zué­lienne qui consiste à édu­quer les en­fants des bar­rios par la pra­tique de l'or­chestre – on parle de 800 000 gosses, sans comp­ter ceux des na­tions de plus en plus nom­breuses qui prennent le Sis­te­ma pour mo­dèle. Le chef long­temps muet ne peut plus se taire. Main­te­nant qu'il parle, il met en dan­ger l'art de son pays. Dur mé­tier. À Pa­ris, Va­le­ry Ger­giev, baguette in­time de Vla­di­mir Pou­tine, qu'il sou­tient dans ses rêves de gloire (à Mos­cou comme à Pal­myre), de con­quête (sur les an­ciens sa­tel­lites de L'URSS) et de ré­pres­sion (sexuelle par exemple, les ty­rans c'est leur truc), donc le boyard Ger­giev est in­vi­té par Ra­dio France à di­ri­ger le concert du 14 Juillet sous la tour Eif­fel. Sû­re­ment un concept genre Oc­tobre 1917, fils de Juillet 1789. Ou l'in­verse du contraire. L'his­toire, les sym­boles, tout ça, c'est si flou. Au même mo­ment, le maes­tris­si­mo Ric­car­do Mu­ti di­rige un Ver­di chaste et pur salle Vah­dat à Té­hé­ran. J'ar­rête là, mais on conti­nue­rait jus­qu'à la qua­trième de cou­ver­ture. Les voi­là tous qui croient chan­ger le monde comme à l'époque de Tos­ca­ni­ni. Pas que ça nous at­triste, mais on s'in­quiète pour eux. Foi de Pou­tine et de Ma­du­ro, leur ma­nège ne va pas du­rer. Car l'ave­nir a la so­lu­tion. Ce 12 sep­tembre, à Pise, le té­nor An­drea Bo­cel­li (« Con te par­tirò » mais tou­jours là) se­ra ac­com­pa­gné par le phil­har­mo­nique de Lucques, lui-même sous la di­rec­tion de Yu­mi. Yu­mi est le « ro­bot col­la­bo­ra­tif » de la firme suisse ABB. Se­lon un confrère (hu­main), Yu­mi a « un très haut ni­veau de flui­di­té dans ses gestes, une in­croyable dou­ceur et peut ex­pri­mer des nuances ». En plus, mer­veille, le ro­bot ne fait que ce qu'on lui de­mande. Pour le mo­ment. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.