La ba­taille d'al­ger n'au­ra pas lieu

Causeur - - Sommaire - Par Ha­drien De­suin

Le mythe de l'« Eu­rope-for­te­resse » n'en fi­nit plus d'ins­pi­rer les tracts al­ter­mon­dia­listes et autres ONG ré­cla­mant la ré­gu­la­ri­sa­tion des sans-pa­piers. Cette lit­té­ra­ture in­di­geste fus­tige gé­né­ra­le­ment notre égoïsme d'oc­ci­den­taux re­pliés sur leur pré car­ré. Pour­tant, pour ne par­ler que du Bas­sin mé­di­ter­ra­néen, la rive nord n'a pas le mo­no­pole de l'ab­sence de coeur. De­puis 2016, plus de 10 000 mi­grants au­raient été in­ter­pel­lés et re­fou­lés en plein dé­sert, au sud de Tamanrasse­t, à la fron­tière avec le Ni­ger. Ve­nus pour ga­gner l'eu­rope, beau­coup échouent dans leur pro­jet et s'ins­tallent dé­fi­ni­ti­ve­ment en Al­gé­rie. Comme le rap­porte Le Point, une ar­mée de twit­tos al­gé­riens s'est ré­cem­ment lâ­chée contre ces tra­vailleurs afri­cains clan­des­tins payés au lance-pierre. Flo­ri­lège : « Il faut les ex­ter­mi­ner comme des rats, car ils vivent comme des rats. » « Ren­trez chez vous ! »« C’est une oc­cu­pa­tion in­té­rieure. » « Chas­sons-les pour pré­ser­ver nos en­fants et nos soeurs ! » « Ils violent et ré­pandent le si­da dans nos villes. » Le sort des im­mi­grés sub­sa­ha­riens n'est pour­tant guère en­viable : à Bab El Oued ou Zé­ral­da, ils peuplent les bi­don­villes al­gé­rois qui fe­raient re­gret­ter la jungle de Ca­lais et af­frontent un dé­lit de fa­ciès gé­né­ra­li­sé. La branche al­gé­rienne d'am­nes­ty In­ter­na­tio­nal a certes ten­té d'aler­ter l'opi­nion sur les ex­pul­sions de sans-pa­piers, mais bi­zar­re­ment au­cun ar­tiste en­ga­gé n'a dé­non­cé ces « rafles » qui rap­pellent les heures les plus sombres de la traite ara­bo-mu­sul­mane… •

Camp de mi­grants en ban­lieue d'al­ger, 2014.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.