Un mé­de­cin de de­main

Pre­mière an­née, de Tho­mas Lil­ti, en salles le 12 sep­tembre 2018.

Causeur - - Culture & Humeurs -

Mé­de­cin et ci­néaste… Tho­mas Lil­ti a la double cas­quette mais, que l'on se ras­sure, il n'exerce que le ci­né­ma. Ce der­nier s'ac­com­mode de l'in­ter­mit­tence de sa pra­tique, la gué­ri­son des corps beau­coup moins. À ce jour, il est l'au­teur de quatre films, dont trois parlent pré­ci­sé­ment de mé­de­cine. Le der­nier en date, Pre­mière an­née, s'in­té­resse avec hu­mour et verve aux an­nées de for­ma­tion. Les sa­vou­reux Vincent La­coste et William Leb­ghil en­filent les blouses blanches des étu­diants et le film ne lâche ja­mais une note qui os­cille entre iro­nie et mé­lan­co­lie. Lil­ti évite qua­si­ment tous les écueils d'un ré­cit ini­tia­tique qui ne se veut ni tout à fait sé­rieux ni tout à fait co­mique. La ten­ta­tion do­cu­men­taire est re­lé­guée au se­cond plan quand on com­prend qu'une re­la­tion père/mé­de­cin et fils/ap­pren­ti consti­tue le coeur bat­tant du film dans sa der­nière par­tie.

La co­mé­die fran­çaise est tel­le­ment si­nis­trée que, quand des ci­néastes comme Tho­mas Lil­ti au­jourd'hui, Pa­tri­cia Ma­zuy cet été ou Pierre Sal­va­do­ri pro­chai­ne­ment font preuve de sin­gu­la­ri­té, c'est un de­voir d'at­ti­rer l'at­ten­tion sur eux. C'est ce que l'on ap­pelle le ri­re­mé­de­cin.

Pre­mière an­née, Tho­mas Lil­ti, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.