Ukraine: Maï­dan, cinq ans après

Re­por­tage pho­to de Tho­mas Gi­ron­del

Causeur - - Sommaire - Re­por­tage pho­tos de Tho­mas Gi­ron­del

Fin no­vembre 2018, alors que la ten­sion entre Mos­cou et Kiev at­teint un ni­veau dan­ge­reux et qu’une grave crise se noue au­tour du contrôle de la mer d’azov, l’ukraine sous loi mar­tiale com­mé­more le dé­but du mou­ve­ment po­pu­laire de l’hi­ver 2013-2014. Une deuxième nais­sance pour cet État of­fi­ciel­le­ment créé à l’été 1991 pen­dant l’ef­fon­dre­ment de L’URSS. Il y a cinq ans, après des an­nées d’ater­moie­ments sur une ligne de crête géo­po­li­tique entre la Rus­sie et l’eu­rope, Kiev tré­buche. La crise éclate pen­dant la der­nière se­maine de no­vembre 2013 au cours de la­quelle, le pré­sident Vik­tor Ia­nou­ko­vitch dé­cide, contre l’avis du Par­le­ment, de ne pas si­gner l’ac­cord d’as­so­cia­tion entre l’union eu­ro­péenne et l’ukraine, consi­dé­ré par Mos­cou comme un ca­sus bel­li. L’an­nonce de ce re­fus douche les es­poirs des Ukrai­niens par­ti­sans d’une in­té­gra­tion de leur pays à L’UE et à L’OTAN. Une foule en­va­hit la place prin­ci­pale de Kiev, Maï­dan. Le mou­ve­ment dure une cen­taine de jours, jus­qu’à la « Ré­vo­lu­tion de fé­vrier », qui se solde par la des­ti­tu­tion puis le dé­part en exil du pré­sident, le dé­clen­che­ment de la guerre ci­vile, la sé­ces­sion d’une par­tie de l’est ukrai­nien (Don­bass) et sur­tout l’an­nexion de la Cri­mée par la Rus­sie. En ce dé­but d’hi­ver 2018-2019, c’est au­tour du mythe de Maï­dan et face au frère ennemi russe qu’un nou­vel ima­gi­naire et une nou­velle mé­moire se fa­briquent. Les pho­tos de Tho­mas Gi­ron­del montrent com­ment les ini­tia­tives de ci­toyens et les dé­ci­sions po­li­tiques se sont conju­guées pour trans­for­mer une place en lieu de mé­moire por­teur du ro­man na­tio­nal. • Gil Mi­hae­ly

La veille de la com­mé­mo­ra­tion du cin­quième an­ni­ver­saire de la ré­vo­lu­tion, un homme ad­mire la vue don­nant sur la place de l'in­dé­pen­dance (Maï­dan Né­za­le­j­nos­ti).

Des por­traits de ma­ni­fes­tants tués du­rant les évé­ne­ments de Maï­dan ont été ins­tal­lés près de l'hô­tel Ukraine, un des lieux d'où les ti­reurs d'élite, sous les ordres du pré­sident dé­chu Ia­nou­ko­vitch, ti­raient sur la foule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.