Des couilles dans le po­tage

Causeur - - Brèves - Par Da­vid L'epée

Cet hi­ver, la chaîne de dis­tri­bu­tion Mi­gros a mis sur le mar­ché suisse des soupes « gen­rées » des­ti­nées aux en­fants. Pour les gar­çons, une soupe « Cham­pions » avec un foot­bal­leur des­si­né sur le sa­chet et des flo­cons mou­lés en forme de bal­lons. Pour les filles, une soupe « Gla­mour Queen » dont l’em­bal­lage met en scène une fée mo­dèle fa­shion vic­tim qui pro­pose une pré­pa­ra­tion ve­gan en forme de pe­tites étoiles. Quelle ex­tré­mi­té cis­genre n’a-t-on pas at­teinte ! Les ré­ac­tions ou­trées n’ont pas tar­dé à fu­ser face à ce som­met de la ré­ac­tion pa­triar­cale. Sur Ra­dio Lac, la cor­res­pon­dante en Suisse du Monde, Ma­rie Mau­risse, dé­nonce une « dis­tinc­tion ré­tro­grade » et de « ten­dance ré­ac­tion­naire des ser­vices mar­ke­ting ». Sans plus tar­der, le conseiller na­tio­nal PS Jean Ch­ris­tophe Sch­waab écrit au dis­tri­bu­teur pour de­man­der le re­trait ou la trans­for­ma­tion de ces soupes. En gros, pour les rendre mo­ra­le­ment ac­cep­tables, il fau­drait sexuel­le­ment sub­ver­tir cha­cun des deux mo­dèles en ou­vrant la soupe mas­cu­line aux « cham­pionnes » et le po­tage fé­mi­nin aux « gla­mour kings ». Si le sté­réo­type tra­di­tion­nel est for­cé­ment condam­nable, son in­ver­sion a un pe­tit goût de trouble dans le genre ap­pré­cié des fans de Ju­dith But­ler. Et dans cette ba­taille, tous les coups sont per­mis. Ain­si, dans le quo­ti­dien 24 Heures, la jour­na­liste Lu­cie Mon­nat dresse un pa­ral­lèle au­da­cieux entre les « sté­réo­types pa­triar­caux sur les pa­quets de lé­gumes lyo­phi­li­sés » et la mort ré­cente d’une pauvre femme sous les coups de son com­pa­gnon. C’est bien connu : qui com­mence par man­ger de la soupe pour foot­bal­leurs en herbe fi­ni­ra comme Ber­trand Can­tat ! •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.