iconne

Causeur - - Sommaire - Par Cy­ril Ben­na­sar

À la sta­tion de RER Saint-mi­chel-notre-dame à Pa­ris, en bor­dure du quai, une pas­tille col­lée au sol nous in­forme que la SNCF creuse sa dette afin que nous ne soyons plus dé­con­nec­tés quand nous at­ten­dons le train. On peut lire sur cette pas­tille de cou­leur vive : « Ici, Léa a re­gar­dé un épi­sode de sa sé­rie pré­fé­rée. #Sncf­con­nec­tion. » Il était temps que les quais de gare, ces lieux de dé­part, ces com­men­ce­ments d’exils, de voyages, d’éva­sions, de fuites, de va­cances, d’aven­tures, où le re­gard em­brasse les rails, ces deux lignes pa­ral­lèles qui filent et dis­pa­raissent à l’ho­ri­zon pour tou­cher le bout du monde ter­restre, qui nous em­mènent sous les mon­tagnes et sous la mer, qui tra­versent l’eu­rope et la Si­bé­rie et nous ra­mènent chez nous si l’on ne des­cend ja­mais du train, il était grand temps que ces am­bas­sades du rêve soient, en­fin, elles aus­si re­liées à nos sé­ries pré­fé­rées, à ces rê­ve­ries écrites, mises en scène et réa­li­sées par d’autres dans un style apte à plaire à tout le monde avec le goût le plus sûr, ce­lui du plus pe­tit dé­no­mi­na­teur com­mun. Je vais tou­jours voir la pas­tille quand j’y suis, dans l’es­poir plus que dans la crainte d’y trou­ver un jour, juste à cô­té, une plaque mor­tuaire qui ren­drait hom­mage à la mé­moire de la de­moi­selle en ces termes : « Hyp­no­ti­sée par sa sé­rie pré­fé­rée, Léa n’a ni vu ni en­ten­du l’en­trée en gare du ROMI de 10 h 37 qui l’a fau­chée à l’aube de ses 23 ans, lais­sant sur la voie et sur une cin­quan­taine de mètres, un im­man­geable pâ­té de bé­casse. » •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.