Mon­treuil-sur-ga­ronne

Causeur - - Pas D'amalgame -

« Quand j’ai été élu maire en 1989, les an­nonces dans Sud-ouest di­saient : “Cher­chons ap­par­te­ment ou mai­son dans toute l’ag­glo­mé­ra­tion sauf Bègles” ! », ra­conte Noël Ma­mère. Voi­sine de la gare Saint-jean et du centre-ville bor­de­lais, Bègles a long­temps souf­fert d’une piètre image de ban­lieue rouge aux ci­tés mal fa­mées. Mal­gré son tiers de lo­ge­ments so­ciaux, l’ex-fief com­mu­niste est de­ve­nu la Terre pro­mise des Pa­ri­siens en quête d’une mai­son de plain-pied (échoppe) ou d’un lo­ge­ment meilleur mar­ché que dans l’hy­per­centre. Ve­nu de la ca­pi­tale avec femme et enfants, Oli­vier a ac­quis à cré­dit une très grande échoppe voi­ci quinze ans. « Une mai­son comme celle-ci coû­tait moins de 100 000 eu­ros. Mon seul re­gret est de ne pas avoir ache­té plus tôt » confie-t-il. De­vant l’af­flux de 4x4 et ber­lines dans son pâ­té de mai­sons aux rues étroites, il craint un en­ché­ris­se­ment gé­né­ral des prix, à l’image de la bou­tique bio hors de prix qui vient d’ou­vrir. On se croi­rait à Mon­treuil. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.