Ca­ta­lans pro­ces­sion­naires

Causeur - - Sommaire N° 68 – Mai 2019 - Par Ju­lien Cam­pre­don

Les au­to­ri­tés es­pa­gnoles souffrent d’une pho­bie très spé­ciale : la peur du jaune, « ama­rillo­fo­bia ». Der­niè­re­ment, les ri­ve­rains d’un parc ma­dri­lène au­raient ain­si ar­ra­ché des bandes adhé­sives jaunes ser­vant à pié­ger les che­nilles pro­ces­sion­naires en les pre­nant pour des sym­boles de l’in­dé­pen­dance ca­ta­lane. Rap­por­té par l’émis­sion « Es­pe­jo pú­bli­co » de la chaîne de té­lé­vi­sion ma­dri­lène An­te­na 3, ce fait di­vers est de­ve­nu une qua­siaf­faire d’état.

La cou­leur jaune ren­voie en ef­fet à l’his­toire tu­mul­tueuse des re­la­tions entre le royaume d’espagne et la Ca­ta­logne. Au­jourd’hui in­ter­dit dans cer­tains lieux pu­blics, le ru­ban jaune, « llaç groc », dé­chaîne les pas­sions de­puis que les Ca­ta­lans l’ont ar­bo­ré en signe de re­jet des Bour­bons lors de la guerre de suc­ces­sion d’espagne (1705). Re­mis au goût du jour ces der­nières an­nées par la marche de la Ca­ta­logne vers l’in­dé­pen­dance, les lla­ços grocs sym­bo­lisent dé­sor­mais le sou­tien aux lea­ders in­dé­pen­dan­tistes ar­rê­tés.

C’est pour­quoi les ani­ma­teurs d’an­te­na 3 ont iro­ni­sé sur l’af­faire du parc, dé­cla­rant qu’il était nor­mal de confondre les pièges à che­nilles jaunes avec des lla­ços grocs, et donc de les ar­ra­cher. Or, la ville de Madrid a op­po­sé un dé­men­ti cin­glant : au­cun ri­ve­rain n’au­rait ar­ra­ché quoi que ce soit. Se­lon les versions, des agents mu­ni­ci­paux ou des em­ployés d’une so­cié­té pri­vée au­raient re­ti­ré les pièges à la de­mande de la mai­rie. Et les mé­dias ca­ta­lans de dé­non­cer l’em­pres­se­ment des unio­nistes à tout ra­me­ner à leur ob­ses­sion.

Vu de l’hexa­gone, tout ce­la semble faire beau­coup de bruit pour rien. La mon­tée de fièvre au­rait pu être évi­tée si Madrid avait em­ployé un pro­duit fran­çais, les col­liers Éco­piège® an­ti­che­nilles pro­ces­sion­naires, qui ne sont ni jaunes ni toxiques. Les es­prits chagrins no­te­ront que ce ré­pul­sif est pro­duit par la so­cié­té la Mé­sange verte, im­plan­tée à Bages… en Ca­ta­logne nord. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.