Des mots qui puent

Causeur - - Sommaire N° 69 – Juin 2019 - Par So­phie Ba­chat

En mai, on ne fait plus ce qui nous plaît. Pour éman­ci­per les femmes à marche for­cée, le jour­nal en ligne Slate n’a rien trou­vé de mieux que d’ap­pe­ler à re­bap­ti­ser les par­ties gé­ni­tales fé­mi­nines. Car, ô scan­dale, le corps fé­mi­nin se­rait de­puis la nuit des temps le ter­rain de jeu de phal­lo­crates qui ont don­né « des noms de dieux my­tho­lo­giques ou de vieux ana­to­mistes blancs à la zone du bas­sin fé­mi­nin ». Contre cette in­jus­tice mil­lé­naire, la phy­si­cienne aus­tra­lienne Leah Ka­mins­ki et la pro­fes­seure de sciences cog­ni­tives amé­ri­caine Le­ra Bo­ro­dits­ky pressent les es­prits éclai­rés de trou­ver un autre nom au va­gin, à l’uté­rus et autre cli­to­ris. Il pa­raît que « les mots liés au sexe dans l’ana­to­mie sont faits pour l’hé­té­ro­nor­ma­ti­vi­té et une idée du sexe uni­que­ment ba­sé sur la re­pro­duc­tion ». Exemple élo­quent, le cli­to­ris vient du grec klei­to­ris, dont l’éty­mo­lo­gie dé­signe la pièce qui sert à fer­mer un ver­rou. En nov­langue néo­fé­mi­niste, ce­la se di­ra émi­nence. Osez l’émi­nence, c’est un peu plat… Les poètes se conso­le­ront-ils avec le va­gin ? Is­su du la­tin va­gi­na (gaine, four­reau), ce der­nier de­vrait se nom­mer le trou du mi­lieu. Quel pro­saïsme ! Quant à l’uté­rus, sym­bole de l’hys­té­rie fé­mi­nine, ce se­ra le nid. Une dé­no­mi­na­tion un brin ré­ac­tion­naire aux yeux des es­prits pro­gres­sistes pour les­quels la re­pro­duc­tion n’a plus rien à voir avec le sexe. À ce pe­tit jeu, rien n’est simple, les mots ayant tous une forte por­tée sym­bo­lique. Hy­men dé­signe ain­si le dieu grec du mariage, cette vieille ins­ti­tu­tion pa­triar­cale cen­sée op­pri­mer les femmes. Il y a dix ans, l’as­so­cia­tion sué­doise pour l’éducation sexuelle avait donc pro­po­sé de re­nom­mer l’hy­men cou­ronne va­gi­nale. En­core trop conser­va­teur pour la féministe sué­doise The­rese K Agd­ler qui pré­fère le très mé­di­cal pli de la mu­queuse. Pour la poé­sie, on re­pas­se­ra. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.