Mon gri-gri, c'est la fi­nance

Causeur - - Sommaire - Par Fran­çois-xa­vier Ajavon

De grands pro­phètes nous avaient pré­ve­nus : le xxie siècle se­rait ce­lui de la re­li­gion triom­phante. Elle re­jaillit par tous les pores de la so­cié­té. Pour les hommes po­li­tiques et les mé­dias, il n’y a plus de Magh­ré­bins ou de « potes » dans l’hexa­gone, mais seule­ment des « mu­sul­mans ». Les chré­tiens se sont re­trou­vés et nous ont of­fert de sur­pre­nantes « pride » dé­com­plexées pour tous. Dans ce contexte de haute re­li­gio­si­té, un nou­veau phé­no­mène monte mal­gré le silence des mé­dias : l’or­ga­ni­sa­tion de « ri­tuels de désen­voû­te­ment de la fi­nance ». L’une de ces cé­ré­mo­nies s’est te­nue fin août dans le cadre du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal du théâtre de rue d’au­rillac, haut-lieu ré­pu­té de la fi­nance que les Au­ver­gnats sur­nomment « la Ci­ty ». Les grands prêtres nous pré­viennent : « Les ri­tuels de désen­voû­te­ment de la fi­nance se dé­ploient sous la forme d’une oc­cu­pa­tion tem­po­raire de l’es­pace pu­blic. S’y opèrent de nou­veaux rites col­lec­tifs oeu­vrant à la trans­for­ma­tion de notre sys­tème éco­no­mique. » Le pu­blic de ces bac­cha­nales d’un nou­vel âge est ap­pe­lé à cou­per le lien sym­bo­lique avec la fi­nance. Le col­lec­tif qui pro­meut ces nou­veaux rites cherche no­tam­ment à bri­ser le « pou­voir sor­cier » de l’ar­gent-roi sur l’agri­cul­ture. Et ses adeptes de pré­ci­ser que « les ri­tuels de désen­voû­te­ment de la fi­nance se si­tuent sur un point d’équi­libre entre le ri­tuel ma­gique, la per­for­mance théâ­trale et l’ac­tion po­li­tique ». En at­ten­dant le Grand Soir, les ma­ra­bouts al­ter­mon­dia­listes, les de­vins mar­xistes et les éco­lo­gistes pra­ti­quant le rite de sainte Gre­ta s’agitent dans une grande gigue ré­demp­trice et ex­pia­toire. On at­tend main­te­nant de grandes guerres de re­li­gion. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.