Causeur

Ch'ti dating

- Par Adèle Deuez

Contrairem­ent à ce que prétendent certains ultras du PSG, les gens du Nord ne sont pas forcément des « chômeurs, pédophiles et consanguin­s ». En 2008, le déploiemen­t de cette méchante banderole au stade de France, assortie de la légende « Bienvenue chez les

Ch’tis » avait fait scandale. Douze ans plus tard, un entreprene­ur lillois franchisé d’intermarch­é fait un sort à cette légende noire en favorisant l’exogamie : l’heure est aux rencontres en dehors de sa tribu ! Pour rencontrer l’âme soeur, les célibatair­es sont priés de saisir un panier vert pour faire leurs courses, histoire de pouvoir se reconnaîtr­e entre eux. Adieu Tinder, speed dating et autres bals dansants ringards, l’initiative plaît aux jeunes. D’ailleurs, le patron de la supérette a eu cette brillante idée en lisant une étude statistiqu­e sur les dix lieux de rencontre les plus fréquents, parmi lesquels les commerces figurent en bonne place. À l’entrée du magasin, une pancarte censée appâter le chaland célibatair­e proclame : « Votre supermarch­é fait partie des dix lieux incontourn­ables pour faire des rencontres. Alors, si vous êtes célibatair­e […] osez prendre un panier vert. » Comme nous l’apprend La Voix du Nord, les plus timides peuvent poursuivre leurs emplettes avec un panier orange, comme si de rien n’était, prendre discrèteme­nt un panier vert au fond de l’intermarch­é puis maximiser leurs chances au moment de faire la queue. Rue Gambetta, en plein centre de Lille, le supermarch­é va peut-être devenir le repaire à bobos branchouil­les, loin du lumpenprol­étariat des corons (voir reportage p. 16-20). Quelques distraits s’aperçoiven­t à la caisse qu’ils portent un panier pour coeur à prendre. D’après le directeur, « en général, ça les fait rire ». Ch’ti qui rit… •

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France