Un chan­ge­ment d’ali­men­ta­tion ou le stress peuvent être à l’ori­gine des pel­li­cules

Chats d'Amour - - LA UNE -

dés­qua­ma­tions de la peau. Si l’air sec, les pa­ra­sites de la peau ou les coups de so­leil semblent ne pas être l’ori­gine des pel­li­cules, il est temps de creu­ser un peu plus pro­fond. Avez-vous chan­gé sa nour­ri­ture ré­cem­ment ? Lui avez-vous don­né de la nour­ri­ture «pour hu­mains» qu’il n’avait ja­mais goû­té ? Avez-vous uti­li­sé un nou­veau pro­duit de toi­let­tage sur sa four­rure ? Es­sayez d’éli­mi­ner ce qui pour­rait être une cause de la for­ma­tion de pel­li­cules pour voir si les pel­li­cules dis­pa­raissent. Votre chat peut aus­si avoir été stres­sé par des chan­ge­ments dans son en­vi­ron­ne­ment, même une chose aus­si ano­dine qu’un nou­veau u ta­pis ta­pis. Il est im­por­tant de com­prendre qu’un chat peut être dé­ran­gé par des chan­ge­ments qui à nous, hu­mains, pa­raissent mi­neurs. Dans tous les cas, es­sayez de lui of­frir un en­vi­ron­ne­ment aus­si calme que pos­sible. Si votre chat a vrai­ment la peau très sèche et qu’il a des dé­man­geai­sons sé­vères, votre vé­té­ri­naire peut pres­crire des an­ti­bio­tiques (pour pré­ve­nir les in­fec­tions dûes aux plaies qu’il se fait en se grat­tant), des an­ti­his­ta­mi­niques (pour cal­mer l’al­ler­gie) ou des cor­ti­coïdes (pour apai­ser dou­leurs et dé­man­geai­sons). On es­père que ces pe­tits flo­cons blancs fe­ront bien­tôt par­tie du pas­sé.

49

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.