Pa­ra­sites in­ternes du chat et pa­ra­sites in­tes­ti­naux chez le chat • LES VERS DU CHAT PLATS OU TÉNIAS

Chats d'Amour - - SANTÉ -

Po­ten­tiel­le­ment su­jets aux pa­ra­sites ex­ternes du chat comme les puces, les poux ou les tiques, les chats peuvent aus­si être in­fec­tés dès leur plus jeune âge par des pa­ra­sites in­ternes tels que les vers ou les pro­to­zoaires (pa­ra­sites mi­cro­sco­piques uni­cel­lu­laires). Des pa­ra­sites qui touchent da­van­tage les cha­tons plus sen­sibles et ré­cep­tifs que les chats adultes. Même si le tatouage à l’encre reste pos­sible, l’iden­ti­fi­ca­tion des chats se fait de plus en plus à l’aide d’une puce élec­tro­nique in­sé­rée sous la peau à l’aide d’un in­jec­teur sté­rile du cô­té gauche du cou. Cette forme d’iden­ti­fi­ca­tion est la seule ac­cep­tée si vous sou­hai­tez voya­ger en Eu­rope avec votre chat. bien chez le chat que chez le cha­ton: (ex. : Di­py­li­dium ca­ni­num) qui se fixent sur la pa­roi in­tes­ti­nale et pro­voquent des bal­lon­ne­ments, des diar­rhées et par­fois des al­té­ra­tions du pe­lage. Leur dé­tec­tion se fait par la pré­sence dans les selles ou sur le pe­lage du chat (aux marges de l’anus) d’an­neaux blancs sem­blables à des grains de riz. Autre signe de leur pré­sence, le chat ou le cha­ton a ten­dance à se grat­ter le train pos­té­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.