Ses ori­gines

Chats d'Amour - - IDÉAL -

«La des­ti­née des An­go­ras Turcs est pas­sion­nante car elle té­moigne de l’his­toire en gé­né­ral et de l’his­toire du chat de race en par­ti­cu­lier» (ex­trait du site du LOOF) Ce chat est connu en Orient de­puis plus de 1 000 ans. L’an­go­ra turc était dé­jà dé­crit chez les Ro­mains, ain­si Au­guste Oc­tave, pre­mier em­pe­reur de Rome dé­cri­vait sa chatte blanche aux yeux or «comme dé­li­cate et raf­fi­née..noble et in­dé­pen­dante d’es­prit». Les an­go­ras turcs blancs étaient no­tam­ment pos­sé­dés par les riches mar­chands qui voyaient en eux un sym­bole de pu­re­té, de fi­nesse et de ri­chesse. Il est le pre­mier chat à poil long ar­ri­vé en Eu­rope. Le nom de ce chat pro­vient de l’an­cien nom de la ca­pi­tale de la Tur­quie, ap­pe­lée au­jourd’hui An­ka­ra. Il don­ne­ra son nom à l’en­semble des ani­maux « an­go­ras », c’est-à-dire à poil mi-long (par exemple, le la­pin an­go­ra). En An­gle­terre, ce chat fut éga­le­ment très po­pu­laire. Au xixe siècle, as­so­ciée au bri­tish, il donne nais­sance au per­san, au­quel il trans­met le gène res­pon­sable du poil long. Mal­heu­reu­se­ment, il est vic­time du grand suc­cès de ce der­nier. Il man­qua ain­si de dis­pa­raître, et fut même en voie d’ex­tinc­tion après la Se­conde Guerre mon­diale. Les Turcs in­quiets de voir la race dis­pa­raitre, dé­ci­dèrent de la pro­té­ger et des spé­ci­mens furent ac­cueilli au zoo d’An­ka­ra. C’est alors que des éle­veurs en Eu­rope et aux États-Unis dé­ci­dèrent d’im­por­ter des an­go­ras turcs de Tur­quie, où la race est ac­tuel­le­ment pro­té­gée. On re­trouve par­mi ces chats im­por­tés, et an­cêtres de nos an­go­ras turcs, les chats Yil­diz et Yil­diz­cik pro­ve­nant du zoo d’An­ka­ra. Dans les an­nées 1970, cette race connut un vé­ri­table es­sor. Con­cré­ti­sant ce­la, la Cat Fan­cier As­so­cia­tion (CFA) en­re­gis­tra les pre­miers su­jets en 1970, et re­con­nut la race en 1973, ce que la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale fé­line (FIFé) fit en 1988. Ce­pen­dant cette race reste re­la­ti­ve­ment rare et peu connue de nos jours et est for­te­ment concur­ren­cée par des races plus ré­centes de chats à poils longs et mi-longs dont elle est pour­tant à l’ori­gine : nor­vé­gien, si­bé­rien, maine co­on, per­san… Elle est tou­jours pro­té­gée au zoo d’An­ka­ra où l’on peut en­core voir des spé­ci­mens et qui sont en­core ex­por­tés pour en­ri­chir les éle­vages du monde en­tier de sang neuf. Il est à no­ter que l’an­go­ra turc est une race qui n’a pas été créée par l’homme même si ce­lui-ci est in­ter­ve­nu pour en amé­lio­rer les ca­rac­té­ris­tiques : il s’agit d’une race na­tu­relle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.