CNEWS - Bordeaux

«C’EST MON PLUS GROS COM­BAT»

- Boxing · Martial Arts · Sports · Monaco · Paris

Un an après le der­nier, To­ny Yoka dis­pute, ce soir à la Pa­ris-La Dé­fense Are­na, son 8e com­bat pro­fes­sion­nel contre son com­pa­triote, l’ex­pé­ri­men­té Jo­hann Duhaupas. Un af­fron­te­ment qui doit per­mettre au poids lourd fran­çais de re­lan­cer sa conquête de titre mon­dial et de confir­mer qu’il fait par­tie des meilleurs boxeurs de la pla­nète.

Com­ment vous sen­tez-vous ?

Je me sens très bien, je me suis bien pré­pa­ré. J’avais aus­si be­soin de me re­po­ser pen­dant le confi­ne­ment, de pro­fi­ter de la gros­sesse de ma femme (Es­telle Mos­se­ly-Yoka, ndlr) et de l’ar­ri­vée de notre deuxième en­fant. J’avais en­vie de re­ve­nir avec un gros chal­lenge.

Quel est l’en­jeu de ce com­bat contre Jo­hann Duhaupas ?

Jo­hann est le boxeur le plus com­pli­qué que j’ai af­fron­té jus­qu’ici. Je vais ren­con­trer un ad­ver­saire qui a une grosse car­rière et qui a dé­jà eu des chances mon­diales contre des boxeurs re­con­nus (Wil­der, etc.). Sur le pa­pier, c’est le plus gros com­bat de ma car­rière.

Ce­la vous per­met­tra de faire taire cer­taines cri­tiques…

Je pré­fère res­ter po­si­tif que d’écou­ter ou lire mes dé­trac­teurs. Et en gé­né­ral, ce sont des per­sonnes qui n’y connaissen­t rien, donc ça ne me touche pas.

Etes-vous dans les temps pour votre «conquête» mon­diale ? C’est mon hui­tième com­bat chez les pro­fes­sion­nels. J’ai tou­jours dit de­puis le dé­but de «La Conquête» que je vou­lais être cham­pion du monde et ça n’a

pas chan­gé. J’au­rais dû com­battre quatre ou cinq fois en 2020. Mais avec la crise sa­ni­taire, ça n’a pas pu se faire et, au fi­nal, je re­com­mence en sep­tembre. Je ne peux rien y faire mais si j’ai une op­por­tu­ni­té en 2021, je fonce. ■

 ??  ?? Le poids lourd fran­çais dis­pute son hui­tième duel chez les pro­fes­sion­nels.
Le poids lourd fran­çais dis­pute son hui­tième duel chez les pro­fes­sion­nels.

Newspapers in French

Newspapers from France