POUR­QUOI LE CA­FÉ PER­MET-IL DE RES­TER ÉVEILLÉ ?

CNEWS - Bordeaux - - CLÉS DU JOUR -

Dès que la fa­tigue se fait sen­tir, les ama­teurs de ca­fé ont l’ha­bi­tude d’en consom­mer une pe­tite tasse pour se don­ner un pe­tit coup de fouet. Un phé­no­mène qui s’ex­plique par la pré­sence d’une mo­lé­cule dans cette bois­son, la ca­féine. Elle bloque les ré­cep­teurs de l’adé­no­sine dans le cer­veau, une sub­stance pro­duite na­tu­rel­le­ment qui a pour ef­fet de ra­len­tir l’ac­ti­vi­té ner­veuse, et donc de nous faire som­no­ler. Au contraire, la ca­féine va sti­mu­ler l’hy­po­physe, une glande qui com­mande à notre corps de pro­duire da­van­tage d’adré­na­line. Cette der­nière est une hor­mone qui a pour ef­fet d’aug­men­ter notre ac­ti­vi­té car­diaque. Ce qui a pour ré­sul­tat de sti­mu­ler mo­men­ta­né­ment notre or­ga­nisme. A no­ter que les ca­fés al­lon­gés ont plus d’ef­fet re­vi­go­rant que les courts, car ils mettent plus de temps à cou­ler et contiennen­t donc da­van­tage de ca­féine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.