CNEWS - Bordeaux

L’OM EN PLEIN MARASME

Alors que les Olympiens se rendent ce soir à Bollaert, Marseille traverse une nouvelle crise, sur le terrain comme en dehors

-

Rien ne va plus sur la Canebière. Résultats en berne, tensions avec les supporters, démission d’André VillasBoas… l’OM se déplace à Lens, ce soir, (23e journée) dans un climat délétère. A la crise sportive – un nul et quatre défaites en cinq matchs toutes compétitio­ns confondues – est venue s’ajouter une crise en interne. Alors que le club phocéen pansait ses plaies d’un samedi après-midi complèteme­nt fou, où les supporters ont envahi le centre d’entraîneme­nt, André Villas-Boas a présenté, hier, sa démission. «Le mercato a fini avec l’arrivée d’un nouveau joueur (Olivier Ntcham, ndlr). Je n’ai rien à voir avec cette décision, a expliqué le Portugais, mis à pied dans la foulée (...). C’est un joueur sur lequel j’ai dit non. J’ai présenté ma démission à la direction à cause de ça (...). Je ne suis pas d’accord avec la politique sportive.» Au milieu de ce marasme, Steve Mandanda et ses coéquipier­s, neuvièmes de L1 avec deux matchs en retard, vont devoir tenter de se relever avec un déplacemen­t sur la pelouse de Lens, qui était venu battre Marseille il y a deux semaines (0-1). Un résultat est fortement attendu pour se relancer, d’autant qu’ensuite le calendrier s’annonce chargé. Après les Lensois, les Marseillai­s, qui affrontero­nt Auxerre en Coupe de France (10 février), recevront le PSG dimanche, se déplaceron­t à Bordeaux (14 février), accueiller­ont Nice (17 février), iront à Nantes (21 février) et termineron­t ce marathon avec la réception de Lyon (28 février).

 ??  ??
 ??  ?? La démission d’André Villas-Boas vient s’ajouter aux contre-performanc­es.
La démission d’André Villas-Boas vient s’ajouter aux contre-performanc­es.

Newspapers in French

Newspapers from France