CNEWS - Bordeaux

POURQUOI LES NOTES DE MUSIQUE S’APPELLENT-ELLES DO, RÉ, MI… ?

-

C’est l’alphabet de la musique. La gamme do, ré, mi, fa, sol, la et si, bien connue des amateurs de solfège, remonte au XIe siècle. A l’époque, le moine italien Guido d’Arezzo, qui réfléchiss­ait à une méthode pour classer la hauteur des notes, avait eu l’idée de choisir le début de chaque vers d’un chant religieux, l’Hymne à Saint JeanBaptis­te. En latin, cela donne «Ut queant laxis, Resonare fibris, Mira gestorum, Famuli tuorum, Solve polluti, Labii reatum, Sancte iohannes». Soit : ut, ré, mi, fa, sol et la. Au XVIe siècle, un autre religieux italien a eu l’idée d’ajouter le si, composé avec les premières lettres des mots du dernier vers. Puis, l’ut, qui était jugé peu musical, a fini par être remplacé par le do (pour «dominus», Dieu). En revanche, dans les pays anglophone­s ou germanopho­nes, on utilise des lettres (C, D, E, F, G, A, H) pour désigner ces mêmes notes.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France