CNEWS - Bordeaux

UNE TRÊVE JUSQU’À JUIN

-

Lutter contre la précarité. La trêve hivernale, qui a débuté le 1er novembre, est rallongée à cause de la pandémie jusqu’au 1er juin au lieu du 31 mars, a annoncé hier le gouverneme­nt. Une mesure similaire avait déjà été adoptée en 2020 : la trêve s'était terminée le 10 juillet. Cette année, les bailleurs n'auront donc pas le droit d'expulser leurs locataires pendant sept mois, même en cas de loyers impayés. Ils peuvent engager une procédure mais celle-ci ne sera effective qu'après la trêve. L'objectif est d'éviter que les Français, dont les difficulté­s financière­s ont été accentuées par le Covid-19, se retrouvent à la rue pendant l'hiver. La mesure a été défendue par la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, qui a également annoncé lundi une trêve sur les coupures d'énergie. «Nous sommes aujourd'hui face à un risque réel de décrochage des ménages en difficulté», a-t-elle justifié au Parisien.

 ??  ?? Le gouverneme­nt a également annoncé un arrêt des coupures d’énergie.
Le gouverneme­nt a également annoncé un arrêt des coupures d’énergie.

Newspapers in French

Newspapers from France