LES GA­FA BIEN­TÔT DÉ­MAN­TE­LÉS ?

CNEWS - Lyon - - NUMÉRIQUE -

Google, Apple, Fa­ce­book et Ama­zon ont-ils trop de pou­voir ? La ré­ponse est oui, se­lon un rap­port par­le­men­taire amé­ri­cain pu­blié cette se­maine, après plus de quinze mois d’en­quête et d’au­di­tions avec les res­pon­sables des quatre en­tre­prises. Ce do­cu­ment de 449 pages pointe du doigt la po­si­tion do­mi­nante des quatre mul­ti­na­tio­nales de la tech. «Pour le dire sim­ple­ment, ces géants qui étaient au­tre­fois des pe­tites start-up, re­met­tant en ques­tion le sta­tu quo, sont de­ve­nus le genre de monopoles que nous n’avions pas vus de­puis l’ère des ba­rons du pé­trole et des ma­gnats des che­mins de fer», mettent en garde les au­teurs du do­cu­ment en ma­jo­ri­té consti­tué d’élus dé­mo­crates is­sus de la Chambre des re­pré­sen­tants. Et ces der­niers pré­co­nisent des so­lu­tions ra­di­cales pour mettre fin à ce «mo­no­pole». Fa­ce­book de­vrait re­vendre Ins­ta­gram, Apple ne de­vrait plus être juge et par­tie dans son App Store, Google de­vrait se sé­pa­rer de YouTube, tan­dis qu’Ama­zon de­vrait se ré­soudre à ne plus pro­mou­voir ses propres pro­duits et ser­vices sur sa plate-forme d’e-com­merce. En clair, les élus songent à im­po­ser une forme de dé­man­tè­le­ment par­tiel de ces grands groupes. Tou­te­fois, il faut re­la­ti­vi­ser ce do­cu­ment, puisque le rap­port n’a au­cune va­leur de loi et reste pu­re­ment consul­ta­tif. Ces scé­na­rios sont donc peu pro­bables. Sur­tout, le rap­port té­moigne des di­ver­gences qui s’ins­tallent entre les dé­mo­crates et les ré­pu­bli­cains, sur fond de cam­pagne élec­to­rale en vue de la pré­si­den­tielle amé­ri­caine. Ain­si, au­cun élu ré­pu­bli­cain n’a si­gné ce do­cu­ment. ■

Les quatre géants du high-tech sont dans le vi­seur des élus dé­mo­crates.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.