Lièvre… vole !

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Fi­dèle col­la­bo­ra­teur de Connais­sance de la Chasse, le pho­to­graphe ani­ma­lier Gé­rald So­li­gny nous offre ré­gu­liè­re­ment des images sur­pre­nantes de la faune sau­vage de France. C’est au cours d’une opé­ra­tion de comp­tage de prin­temps de lièvres et de per­drix sur le ter­ri­toire d’un Gic de la Cham­pagne ber­ri­chonne qu’il a pu fi­ger le vol de cet oreillard. Il ra­conte : « Je m’étais cou­ché au mi­lieu d’une ligne de comp­teurs pos­tés dans l’es­poir de pho­to­gra­phier quelques animaux. C’est ain­si que du ras-du-sol, j’ai réus­si à sai­sir la pos­ture aé­rienne de ce lièvre qui dé­ta­lait à grande vi­tesse de­vant les mar­cheurs. Pris de pa­nique, les ca­pu­cins cou­raient et se croi­saient par­fois dans le plus grand dé­sordre. » Ani­mal de chasse à tir, de pe­tite vè­ne­rie ou en­core de chasse au vol, le lièvre est un pas­sion­nant gi­bier qui vend chè­re­ment sa peau. Il fait dé­sor­mais l’ob­jet, dans de nom­breux dé­par­te­ments fran­çais, d’une ges­tion ri­gou­reuse et est, en beau­coup d’en­droits, sou­mis à plan de chasse. Ce der­nier est éta­bli après comp­tages hi­ver­naux et/ou prin­ta­niers sur des uni­tés pré­cises ou le long de cir­cuits im­muables. Les re­cen­se­ments peuvent être diurnes mais ils sont aus­si sou­vent noc­turnes. La nuit, les oreillards ont une ac­ti­vi­té ac­crue, sur­tout en pé­riode de bou­qui­nage. Il est donc plus ai­sé de les dé­nom­brer. Les don­nées per­mettent aux ges­tion­naires de dis­po­ser d’une échelle de va­leur et de se faire une cer­taine idée des ef­fec­tifs pré­sents sur une uni­té de ges­tion. Par­tant de là, un plan de tir rai­son­né peut être mis en place. Gé­rald So­li­gny, avec Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.