De vous à nous

Connaissance de la Chasse - - Arrêts Marocains -

Zone de chasse : Si­tuée à 120 ki­lo­mètres à l’est de Ra­bat, au pied des mon­tagnes de l’At­las, la ré­gion de Mek­nès, de par son al­ti­tude, son en­so­leille­ment et ses tem­pé­ra­tures clé­mentes, re­pré­sente le ter­roir de pré­di­lec­tion de la vigne au Ma­roc, mais éga­le­ment de la chasse. Le vi­si­teur pour­ra pro­fi­ter de deux ter­ri­toires dis­tincts d’une tren­taine de mi­nutes en voi­ture, gé­rés tous deux par la so­cié­té Ri­ver Camp. L’un concerne le do­maine de 1000 ha qui en­globe le cé­lèbre Châ­teau Ros­lane. Là, les chas­seurs pourront s’adon­ner à la chasse du lièvre et sur­tout de la caille, dans les zones cé­réa­lières du do­maine. Sur l’autre zone, les chas­seurs dé­cou­vri­ront un tout autre uni­vers, non culti­vé, ro­cailleux et ac­ci­den­té. Il s’agit d’un ter­ri­toire de 1 500 ha im­plan­té sur les pre­miers contre­forts du Moyen At­las.

Gi­biers et chasse : Sai­sis­sant de beau­té, le ter­ri­toire de chasse est phy­si­que­ment exi­geant. La chasse de­vant soi im­pose une marche in­ces­sante du­rant trois, voire quatre heures sur une zone de moyenne mon­tagne. Très mi­né­ral et ac­ci­den­té, le site ré­clame un pied sûr et de bons ap­puis. La chasse peut se dé­rou­ler par forte cha­leur, sur­tout au mois d’oc­tobre. La condi­tion phy­sique, et mo­trice, du chas­seur doit être as­sez bonne. Le tir des oi­seaux im­po­se­ra une ex­cel­lente ré­ac­ti­vi­té avec un temps d’ex­po­si­tion court.

Guides et pis­teurs : Au Ma­roc, la chasse re­pose en grande par­tie sur les tra­queurs (por­teurs, cui­si­niers…). Nom­breux sont les hommes qui vous ac­com­pa­gne­ront lors de vos sor­ties de chasse. Leur gen­tillesse n’a d’égale que leur sou­rire. Mais ce qui fait toute la spé­ci­fi­ci­té de ce sé­jour ré­side dans le par­tage de la langue, tous les hommes étant fran­co­phones. Un vrai plus qui per­met à ce sé­jour d’être éga­le­ment une aven­ture hu­maine.

Sé­jour-type : La so­cié­té Ri­ver dis­pose de plu­sieurs ter­ri­toires. Les chas­seurs qui le dé­si­rent pourront pro­lon­ger leur sé­jour en en­chaî­nant sur des bat­tues de san­gliers sur une autre zone (si­tuée à 2 h 30 de route). Pour ceux qui pré­fèrent se can­ton­ner à la ré­gion de Mek­nès, les chasses du lièvre, de la caille et de la per­drix gam­bra leur se­ront pro­po­sées. Le quo­ta par chas­seur et par jour est de quatre per­drix et d’un lièvre. La sai­son de chasse court d’oc­tobre à mars. La sai­son sèche s’achève fin no­vembre.

Vé­hi­cules et lo­gis­tique : Les dé­pla­ce­ments sont as­su­rés en vé­hi­cules 4×4 de type Toyo­ta Land Crui­ser, qui évo­luent sur des pistes en bon état.

Hé­ber­ge­ment et pres­ta­tions hô­te­lières : Les chas­seurs se­ront hé­ber­gés au coeur du do­maine vi­ti­cole. Le tout ré­cent Châ­teau Ros­lane Bou­tique Hô­tel & Spa est le pre­mier hô­tel du royaume conçu au­tour de l’oe­no­tou­risme. Ce com­plexe très luxueux plon­ge­ra le chas­seur dans un uni­vers au charme et au confort très haut de gamme. Il pour­ra éga­le­ment dé­gus­ter le vin le plus ré­pu­té du Ma­roc, qui porte le nom du do­maine. À table, cha­cun se dé­lec­te­ra des re­cettes de gi­bier éla­bo­rées par le chef Yas­sir Ak­ko­ri. Lièvres, cailles et per­drix y sont cui­si­nés de ma­nière ad­mi­rable.

Tou­risme : En par­tie vi­ti­cole, le Châ­teau Ros­lane pro­pose des vi­sites de caves ain­si que des dé­gus­ta­tions des dif­fé­rentes cu­vées pro­duites. Une op­por­tu­ni­té que bien des chas­seurs sai­si­ront, sa­chant que la fa­mille Zni­ber (pro­prié­taire des do­maines) est au­jourd’hui une ré­fé­rence in­ter­na­tio­nale dans le monde du vin. Par ailleurs, le ter­ri­toire se si­tue à moins d’une de­mi-heure de la ville de Mek­nès. Sa mé­di­na, té­moin exem­plaire des villes for­ti­fiées du Magh­reb, et les ves­tiges du pa­lais royal ont va­lu à cette ci­té fon­dée au XI siècle d’être clas­sée au e pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co.

Bon à sa­voir : Les for­ma­li­tés d’im­por­ta­tion d’armes pour les chas­seurs im­posent un dé­lai mi­ni­mum de 15 jours. Tout chas­seur sou­hai­tant faire ren­trer son fu­sil de­vra four­nir au préa­lable à l’or­ga­ni­sa­teur les pho­to­co­pies de son pas­se­port, de son per­mis de chas­ser (fran­çais), deux pho­tos d’iden­ti­té, ain­si que le nu­mé­ro de sé­rie de son arme. L’im­por­ta­tion de mu­ni­tions est en re­vanche in­ter­dite au Ma­roc. Veillez donc à bien vous as­su­rer de n’avoir ou­blié au­cune car­touche de chasse, ni dans votre housse de trans­port de fu­sil, ni dans vos vê­te­ments ha­bi­tuels de chasse. Les mu­ni­tions sont four­nies par l’or­ga­ni­sa­teur qui bé­né­fi­cie de plu­sieurs types de balles dans tous les ca­libres de chasse : 12, 16 ou 20. Pour ceux qui le dé­si­rent, la chasse avec son propre chien est pos­sible, sous ré­serves de quelques for­ma­li­tés, à sa­voir : une vac­ci­na­tion an­ti­ra­bique de moins de 6 mois et un cer­ti­fi­cat de bonne san­té éta­bli par le vé­té­ri­naire trai­tant moins de 6 jours avant le voyage, vi­sé par un vé­té­ri­naire of­fi­ciel du pays d’ori­gine dans les trois jours pré­cé­dant l’em­bar­que­ment. Le ti­trage an­ti­ra­bique (moins de 6 mois) n’est pas obli­ga­toire pour y al­ler, mais l’est pour en re­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.