Ou­gan­da : le quo­ta de buffles du Nil double

Connaissance de la Chasse - - Infos Du Monde -

Les buffles du Nil de Ka­ra­mo­ja, d’as­pect as­sez iden­tique aux caf­fers, sont consé­quents et les tau­reaux ont le temps de vieillir. Pays de tran­si­tion entre l’Afrique cen­trale et l’Afrique de l’Est, l’Ou­gan­da est à l’heure ac­tuelle une fa­bu­leuse des­ti­na­tion pour le si­ta­tun­ga mais aus­si pour les buffles du Nil. Jean Béguerie, guide de chasse fran­çais bien connu qui in­ter­vient de­puis plu­sieurs an­nées dans le pays, le confirme : « Les concen­tra­tions de buffles à Ka­ra­mo­ja, dans le Nord du pays, à la fron­tière du Sou­dan, sont fan­tas­tiques. » Jean tient d’ailleurs à nous in­for­mer que le quo­ta at­tri­bué à la zone pour la chasse de l’es­pèce vient d’être aug­men­té de 25 têtes. Ce qui fait plus que le dou­bler par rap­port à l’an pas­sé. Un nou­veau quo­ta qui ré­sulte sans conteste de l’abon­dance des bo­vi­dés sau­vages dans la zone, mais qui dé­coule éga­le­ment du manque de lions tout comme de la pré­ser­va­tion de la faune me­née par le pays. Il est à no­ter qui plus est que cette zone de Ka­ra­mo­ja se si­tue entre la Ki­de­po Game Re­serve du Sou­dan et le Parc na­tio­nal ou­gan­dais de Ki­de­po Valley. Rap­pe­lons pour mé­moire que le buffle du Nil de cette par­tie de l’Afrique est sen­si­ble­ment iden­tique de corps à un caf­fer mais comme l’in­dique Jean, « sa tête et son cou sont moins mas­sifs ». Il n’en de­meure pas moins que ces ani­maux portent de splen­dides tro­phées. En­fin, Jean nous pré­cise : « Avec un cli­mat proche de ce­lui de la Rca, la meilleure pé­riode de chasse dans cette ré­gion du Nord se si­tue entre no­vembre et juin et en une se­maine, un chas­seur peut ti­rer trois buffles. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.