courts ou longs ? Avan­tages et in­con­vé­nients

Connaissance de la Chasse - - Dossier : Spécial Fusils À Canons Longs -

60 à 69 cm Pour les ca­nons courts

Ils équipent les fu­sils bé­cas­siers (l’ob­jet d’un dos­sier à ve­nir de Connais­sance de la Chasse), et – sou­vent à tort – les pe­tits ca­libres.

Avan­tages :

Ces ca­nons per­mettent de ti­rer très vite, en chas­seur, avec un swing ra­pide. Ils sont sans ri­vaux lors­qu’il s’agit de ti­rer « au coup d’épaule » un la­pin pour­sui­vi par un fu­ret ou une bé­casse en­tra­per­çue entre deux ba­li­veaux. Leur se­cond grand avan­tage est leur poids lé­ger. C’est par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­ciable lors­qu’il s’agit de les por­ter toute une jour­née dans les en­droits en­com­brés et es­car­pés où se re­mise leur gi­bier de pré­di­lec­tion comme la bé­casse.

In­con­vé­nients :

Leur prin­ci­pal in­con­vé­nient dé­coule de leur poids lé­ger. Une fois en mi­lieu ou­vert, il de­vient délicat avec eux d’ob­te­nir une bonne sta­bi­li­té des ca­nons avec un swing pro­gres­sif. Alors le tir d’une bé­casse ou d’un pi­geon ra­mier de­vient plus dif­fi­cile, pas­sé 25 mètres ; d’au­tant plus si leur cho­kage est ou­vert.

74 à 81 cm Pour les ca­nons longs

Il y a un siècle, les fu­sils aux ca­nons longs n’étaient pas rares en France, à l’image du cé­lèbre Le­fau­cheux avec ses ca­nons de 75 cm en ca­libre 16 et sa car­touche à broche. Si les An­glais ont conser­vé la tra­di­tion du ca­non long, elle s’est peu à peu per­due chez nous. Sans doute avec l’avè­ne­ment du ca­libre 12 nos fa­bri­cants d’armes ont-ils vou­lu conser­ver un poids rai­son­nable à leurs fu­sils. La so­lu­tion la plus évi­dente fut alors la ré­duc­tion de la lon­gueur du ca­non. Au­jourd’hui nous as­sis­tons à un vé­ri­table en­goue­ment pour le ca­non long. Ain­si lors du der­nier Game Fair, un cor­ner du stand Zo­li lui était consa­cré. Sa ligne de vi­sée sans égale pro­cure une in­croyable sen­sa­tion de précision et de contrôle à ce­lui qui, tou­te­fois, a fait l’ef­fort de l’ap­pri­voi­ser. À cette fin, et pour ti­rer toute la quin­tes­sence d’un ca­non long, un mi­ni­mum de pra­tique du ball-trap est né­ces­saire.

Avan­tages :

Bien sou­vent lorsque l’on parle aux chas­seurs de « ca­nons longs », leur vient im­mé­dia­te­ment à l’es­prit l’idée d’un fu­sil de sport lourd, équi­li­bré au moyen d’une crosse qui l’est tout au­tant. Pour­tant, il existe d’ex­cel­lentes armes de chasse équi­pées de ca­nons de 74, 76, 78 voire 81 cm d’un poids tout à fait rai­son­nable. Leur ligne de vi­sée, leur précision pour poin­ter est sans égale, et elles res­tent gé­né­ra­le­ment d’un équi­libre as­sez neutre. Tout au plus, un lé­ger porte-à-faux avant per­met de les­ter lé­gè­re­ment la main de de­vant, ce­la per­met de mieux maî­tri­ser son tir. Néan­moins l’uti­li­sa­tion de ce type d’arme, qui est loin de se can­ton­ner comme cer­tains l’ima­ginent, à la bat­tue de haut vol, né­ces­site, ré­pé­tons-le, une cer­taine ac­cou­tu­mance. Leur bonne ma­ni­pu­la­tion né­ces­site le tir de quelques cen­taines de pla­teaux, as­sor­tis de quelques fai­sans et per­dreaux.

À l’op­po­sé des ca­nons courts, le tir au coup d’épaule ou au ju­gé est pros­crit avec un ca­non long. En re­vanche, une fois bien en main, il est dif­fi­cile de re­ve­nir au ca­non court tant les avan­tages sont in­dé­niables. Et même, comme nous l’avons consta­té , de re­pas­ser au ca­non de 76 cm après avoir long­temps ti­ré au 81 cm. Pe­tite re­marque : at­ten­tion de ne pas tom­ber dans l’écueil du choix d’un pe­tit ca­libre trop lé­ger en re­gard de la lon­gueur de ses ca­nons… Comme arme à tout chas­ser, mon choix s’est por­té sur un ca­non de 78 cm équi­pé de deux chokes 7 dixièmes. Elle semble être un par­fait com­pro­mis avec un poids aux alen­tours de 3,3 kg en ca­libre 20 (c’est 200 grammes de plus pour un ca­libre 12). Dans le cas d’une chasse dans un bio­tope où un fu­sil bé­cas­sier au­rait mieux sa place, il suf­fit alors d’uti­li­ser une car­touche qui « ouvre », sans que l’éthique de la chasse en souffre. Avec une telle arme, le gi­bier en mou­ve­ment peut être vi­sé avec précision. Et, sur­tout, le poids du ca­non sta­bi­lise le swing grâce à son iner­tie en évi­tant au ca­non de s’ar­rê­ter pen­dant toute l’ac­tion ; jus­qu’à la fin du geste. Après l’in­dis­pen­sable ini­tia­tion au ma­nie­ment des ca­nons longs, les pro­grès se ré­vèlent sou­vent spec­ta­cu­laires. Le ti­reur as­siste alors à l’éclo­sion d’une ha­bi­le­té dont il se croyait jus­qu’alors dé­pour­vu. Non seule­ment, il est dé­sor­mais plus pré­cis quand il pointe son gi­bier, mais aus­si son swing est plus fluide. Le tir des oi­seaux dif­fi­ciles, comme la per­drix ou le fai­san de haut vol, est gran­de­ment fa­ci­li­té.

In­con­vé­nients :

Pas­ser aux ca­nons longs né­ces­site un cer­tain ap­pren­tis­sage sans le­quel il se­rait illu­soire d’ob­te­nir des ré­sul­tats. Cer­tains styles avec un swing très in­ci­sif, trop « tra­ver­sé», se prêtent mal au style « cou­lé » in­dis­pen­sable pour ma­nier des longs ca­nons. Si main­te­nant, vous êtes convain­cu du plai­sir, de la sé­ré­ni­té que peut pro­cu­rer un fu­sil de chasse équi­pé de longs ca­nons, li­sez la se­conde par­tie de ce dos­sier. La perle qui vous ac­com­pa­gne­ra dans vos sai­sons de chasse à ve­nir fait cer­tai­ne­ment par­tie d’une

En haut, Krie­ghoff K-20 mo­dèle Par­cours en ca­libre 20, ca­nons de 81 cm. Existe en 12, 20 et 28. Au mi­lieu, un fu­sil à broche Le­fau­cheux (Le­page Mou­tier à Pa­ris), ca­libre 16, ca­nons de 75 cm. En bas, Su­per Orion Bé­cas­sier de Cha­puis Armes en ca­non de 60...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.