6. 1 siècle, 2 conflits

Connaissance de la Chasse - - Chasses Insolites -

La pé­riode ré­vo­lu­tion­naire et le XIXe siècle nous sont fa­mi­liers, aus­si voya­geons à la veille de la Pre­mière guerre mon­diale. Il est re­cen­sé 90 meutes de che­vreuils, soit en­vi­ron 3000 chiens. 47 équi­pages dé­couplent uni­que­ment dans la voie du che­vreuil, 43 autres meutes chassent éga­le­ment le pe­tit cer­vi­dé et un ou plu­sieurs autres gi­biers. Ce­la se pra­tique gé­né­ra­le­ment dans des ter­ri­toires pri­vés, seuls vingt mas­sifs do­ma­niaux ac­cueillent des ve­neurs de che­vreuil. Chaque équi­page dé­couple une tren­taine de chiens, guère plus. Les dé­par­te­ments ac­cueillant le plus d’équi­pages de che­vreuil sont le Maine-et-Loire, l’Al­lier, la Vienne, la Ven­dée, l’Indre, l’Eure-et-Loir. 1907, le pré­sident-fon­da­teur de la So­cié­té de vè­ne­rie, Louis de Mont­saul­nin, est ve­neur de che­vreuil, et de cerf. À la tête de l’équi­page de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.