Hy­brides:

Connaissance de la Chasse - - Le Courrier Des Lecteurs -

Jeune sau­va­gi­nier, je pos­sède de­puis peu un parc dans le­quel j’élève quelques appelants qui m’ont été ré­cem­ment don­nés. Pour l’es­sen­tiel des col­verts et des sar­celles, mais aus­si deux hy­brides dont j’ignore l’ori­gine. Je vou­drais sa­voir si je peux ou non tendre ces der­niers. »

La ré­gle­men­ta­tion est on ne peut plus claire. L’uti­li­sa­tion d’appelants hy­brides est en ef­fet pos­sible, mais sou­mise à condi­tions. Ces hy­brides ne peuvent être le pro­duit que d’es­pèces d’oies ou de ca­nards dont la chasse est per­mise sur notre ter­ri­toire. A contra­rio, dans le cas d’une hy­bri­da­tion réa­li­sée à par­tir d’une es­pèce pro­té­gée ou exo­tique, c’est le sta­tut ju­ri­dique de celle-ci qui pré­vaut. Son uti­li­sa­tion en tant qu’ap­pe­lant pour la chasse du gi­bier d’eau est par consé­quent in­ter­dite.

Les hy­brides d’ani­maux chas­sables en France sont les seuls per­mis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.