COM­MENT VA VOTRE LI­BI­DO ?

Mais de quoi on se mêle ? De votre plai­sir par­di !

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Ch­loé Plan­cou­laine

Mais de quoi on se mêle ? De votre plai­sir par­di ! Par Ch­loé Plan­cou­laine.

Par quel smi­ley avez-vous conclu votre der­nier sex­to ? ▲

Une au­ber­gine. l Un coeur. ★ Un clin d’oeil.

Si ces ap­plis de ren­contres exis­taient, la­quelle té­lé­char­ge­riez-vous ? l Pour Un Flirt Avec Toi. ★ Plus Si Af­fi­ni­tés. ▲ Beaux Boules Et Belles Boules.

En ce mo­ment, vos draps sont hu­mides… ★

Quand l’en­vie pointe avec votre ché­ri.

l Quand vous ren­ver­sez

votre ti­sane entre deux épi­sodes de « Ri­ver­dale ». ▲ Quand vous vous faites plai­sir en so­lo.

Votre mec dé­barque nu dans la chambre après sa douche. Il en­chaîne : l

« T’au­rais pas vu mon ca­le­çon ? »

★ « Et moi, je peux voir ton pe­tit cul ? »

▲ « Lâche mon sexe, c’est pas un jouet ! » Ac­trice de ta­lent, on vous pro­pose trois pre­miers rôles. Vous si­gnez pour… l

« Lost in Trans­la­tion » : vous tom­bez amou­reuse

d’un homme qui pour­rait être votre père, le temps d’un voyage au Ja­pon conclu par un bai­ser fou­gueux. ★ « Ti­ta­nic » : vous faites plein de buée avec Leo­nar­do lors d’une scène d’amour mé­mo­rable dans une voi­ture de col­lec­tion. ▲ « La Vie d’Adèle » : vous êtes ini­tiée aux plai­sirs sa­phiques par la su­blime Léa Sey­doux, qui ne vous lâ­che­ra pas avant que vous ayez at­teint l’or­gasme.

Vous fe­riez plus sou­vent l’amour si… ★

… votre plan­ning était moins char­gé. ▲ … on vous le pro­po­sait. l … vous y pen­siez.

Vous êtes chaude comme la braise, votre ché­ri est là, mais vous de­vez par­tir dans dix mi­nutes… l Vous n’en par­lez pas et at­ten­dez que ça passe. ▲ Juste le temps pour un qui­ckie, vous vous re­coif­fe­rez dans l’as­cen­seur. ★ « J’ai hâte de te re­trou­ver ce soir… », vous lui glis­sez en par­tant.

Dans un rêve éro­tique, vous cou­chez avec… ★

Un pré­sident de la Ré­pu­blique.

l Votre mec. ▲ Votre voi­sine d’open space.

La der­nière fois que vous avez em­ployé le mot « bite », c’était : ▲ Avec votre mec. ★ Avec vos co­pines. l Par er­reur à la fin d’un tex­to : « À très bite. »

Par la fe­nêtre, vous sur­pre­nez vos voi­sins, beaux gosses de 30 ans, en pleins ébats… ★ Trou­blée, vous fer­mez les ri­deaux mais vous ima­gi­nez la suite… l Vous pes­tez sur le vis­à­vis de cet ap­part. ▲ Vous res­tez scot­chée der­rière la vitre jus­qu’à la fin.

Vi­sua­li­sez la nuit de noces de vos rêves. Que voyez-vous ? ★ Il vous désha­bille lon­gue­ment comme une prin­cesse en vous cou­vrant de bai­sers et vous jouis­sez dé­jà à l’idée de vous ta­per votre « ma­ri ». l Une dé­cla­ra­tion d’amour comme il ne vous en a ja­mais fait, ser­rés l’un contre l’autre dans le lit de votre chambre d’hô­tel. ▲ Le ru­ban de votre coif­fure en guise de me­nottes, il n’a pas eu le temps de pro­tes­ter, ni de re­ti­rer votre robe, vous êtes dé­jà sur lui.

Ce test vous a don­né en­vie de… l Rire. ▲ Bais­ser votre cu­lotte. ★ En­voyer un tex­to co­quin à votre par­te­naire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.