PA­ROLES D’HOMMES : POUR­VU QU’ELLE NE M’OFFRE PAS…

Sou­vent les hommes sont ac­com­mo­dants, rai­son de plus pour bien les écou­ter et ne pas tom­ber à cô­té cette an­née.

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Hé­lène Faure. Pho­to Jean-Éric Fi­scher.

Sou­vent les hommes sont ac­com­mo­dants, rai­son de plus pour bien les écou­ter et ne pas tom­ber à cô­té cette an­née. Par Hé­lène Faure.

Un week-end à Ma­jorque. C’est là que ma pre­mière ex m’a lar­gué. Sté­phane, 27 ans

Un ob­jet connec­té pour la mai­son, genre un ther­mo­stat. Ça la fas­cine, moi, ça me laisse com­plè­te­ment froid. Sans mau­vais jeu de mots. Franck, 33 ans

Tout ce qui n’est pas la ma­gni­fique écharpe en ca­che­mire vert bou­teille du ma­ga­sin en bas de chez nous. À chaque fois qu’on passe de­vant la vi­trine, je fais une fine al­lu­sion. Ma­rion est in­tel­li­gente. Je crois qu’elle a com­pris. Ch­ris­tian 33 ans

Je n’aime pas trop les ca­deaux pas­sifs agres­sifs qui sont là pour faire pas­ser un mes­sage. Genre : un abon­ne­ment à l’aqua­bike. OK, c’est bon, je re­pose les truffes au cho­co­lat. Mat­thieu, 34 ans

Une cra­vate. Je dé­teste qu’on m’offre une cra­vate, ça me donne l’im­pres­sion d’être adulte. Syn­drome de Pe­ter Pan ? C’est mar­rant, c’est aus­si ce que me dit Ma­rie. Liam, 35 ans J’es­père juste que quel­qu’un m’offre un ca­deau. Mais je ne suis pas sûr d’avoir été très sage cette an­née ! Pierre, 25 ans

Le der­nier Gon­court. J’ai pré­vu de l’of­frir à sa mère. Ste­fan, 28 ans

Sex-toys, me­nottes, jeux de dés avec les po­si­tions, etc. Je trouve que ça fait vrai­ment vieux couple qui ne sait pas comment en­tre­te­nir le dé­sir. Fa­brice, 33 ans

Un livre de recettes fa­ciles : genre les oeufs mi­mo­sa ! Ce qu’il me fau­drait, c’est plu­tôt « comment cuire des pâtes sans brû­ler la cas­se­role »… Clau­die sait qu’elle doit m’ai­mer comme ça, comme moi je l’aime mal­gré sa pho­bie de l’as­pi­ra­teur. Ma­rin, 27 ans

Une ba­nane pour res­sem­bler à ses co­pains hips­ters.

Il y a des conces­sions aux­quelles la di­gni­té hu­maine se re­fuse. Un beau kit pour en­tre­te­nir la barbe, en re­vanche… Quen­tin, 32 ans

JE SUIS FA­CILE À COM­BLER. LE FAIT QUE QUEL­QU’UN SOIT AL­LÉ DANS UN MA­GA­SIN EN PEN­SANT À CE QUI POUR­RAIT ME FAIRE PLAI­SIR ME SUF­FIT. TOUS LES CA­DEAUX M’EN­CHANTENT. Jus­tin, 29 ans

Une che­mise trop grande. Pour­tant, c’est ce que je re­çois tous les ans. Ben, 29 ans

Un ca­deau sans si­gni­fi­ca­tion, genre le pre­mier pull ou écharpe ve­nus, alors que moi, je mets des mois à no­ter soi­gneu­se­ment tous les in­dices de choses qui pour­raient lui faire plai­sir. C’est peut-être mes­quin. Je sais que l’im­por­tant, c’est l’in­ten­tion, tout ça… Mais re­ce­voir, c’est bien aus­si ! Louis, 34 ans

Je sa­vais que Ma­ria avait choi­si la France pour sa vie cultu­relle… Pour la sé­duire, je me suis in­ven­té une pas­sion pour l’opé­ra, en réa­li­té je ne connais­sais pas. De­puis, il se trouve que ça m’en­nuie à mou­rir. Or j’ai trou­vé chez nous la bro­chure de « Così fan tutte » en huit

heures… Yann, 26 ans

UNE BAGUE DE FIAN­ÇAILLES. CE SE­RAIT IDIOT QU’ON S’OFFRE LE MÊME CA­DEAU. Adel, 29 ans

Dix le­çons de pia­no. Je veux conti­nuer à mas­sa­crer « la Fille d’Ipa­ne­ma » sans avoir de comptes à rendre à per­sonne. Je pour­rais di­ver­si­fier mon ré­per­toire à la gui­tare, en re­vanche. À bon en­ten­deur ! Édouard, 34 ans

Les mémoires… d’Oli­vier de Ker­sau­son. Je n’ai rien contre Oli­vier de Ker­sau­son, mais je n’ai rien pour non plus. Je n’ai pas com­pris pour­quoi elle m’of­frait ça l’an der­nier. Du coup, elle de­vrait m’of­frir autre chose cette fois. Jacques, 28 ans L’an passé, elle m’a of­fert un bri­quet Du­pont grand luxe. Je n’ai ja­mais su gar­der un bri­quet plus de trois jours, et ce­lui-ci n’a pas fait ex­cep­tion. Ce n’est pas trop passé. Oli­vier, 32 ans

Quand on a com­men­cé à sor­tir en­semble avec Jus­tine, elle m’a of­fert un tract trou­vé dans sa boîte aux lettres. Je sais que c’est com­pli­qué, les ca­deaux de Noël au dé­but… Mais bon. Des cho­co­lats, c’est bien. Florent, 34 ans

On a beau­coup par­lé d’ache­ter un chien et, sur­prise, j’ai un chiot la­bra­dor qui l’at­tend chez mes pa­rents. Or j’ai trou­vé un sac de cro­quettes dans le coffre de sa voi­ture. Un, c’est bien, deux, ça fait beau­coup d’un coup quand même… Ben­ja­min, 34 ans

Un bap­tême de l’air en pa­ra­chute. J’ai dit que ça me ten­te­rait pour faire le ma­lin à un dî­ner avec ses amis, en vrai, pas du tout. Peu­têtre un par­cours d’ac­cro­branche avec elle d’abord, pour ap­pri­voi­ser le ver­tige. Jo, 28 ans

Un ob­jet. Je pré­fère mille fois qu’on m’offre une ex­pé­rience. Do­mi­nique le sait, l’an passé elle m’a sur­pris en m’em­me­nant au mont Saint-Mi­chel. Cette an­née, je ne sais pas, mais moi j’ai pris des cours de strip­tease. In­ter­dit de ri­go­ler ! Fred, 28 ans

UNE SER­PILLIÈRE QUI RES­SEMBLE À UN PULL, OU L’IN­VERSE. MA CO­PINE S’AP­PELLE THÉ­RÈSE. Ju­lien, 35 ans

Tout ce qui n’est pas sur la liste de livres, ob­jets et vê­te­ments que j’en­voie chaque an­née à mon amou­reuse, ain­si qu’à ma fa­mille et mes amis. Sté­phane, 31 ans

Le maillot de Griez­mann. Je dé­teste le foot, mais j’ai ren­con­tré So­phie le soir de la de­mi-fi­nale contre la Bel­gique. Je lui ai dit que notre force, c’était les coups de pied ar­rê­tés. S’en est sui­vie une con­ver­sa­tion très tech­nique… et un bai­ser. Yan­nick, 33 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.