ÉCRIRE UNE CHAN­SON AVEC ZA­ZIE

Cosmopolitan (France) - - #8MARS - Par Ma­thilde Ef­fosse

Se mettre en condi­tion

C’est dé­ci­dé : on va écrire une chan­son. Mais une pre­mière ques­tion se pose : de quoi on va parler ? « L’ins­pi­ra­tion, c’est une grosse éponge, un re­gard sur les choses, ana­lyse Za­zie. On a vu une femme éton­nante dans la rue, notre mec nous énerve, on n’en peut plus de notre bou­lot… Tout ce qui nous in­ter­pelle, nous in­ter­roge ou nous fait res­sen­tir une émo­tion par­ti­cu­lière, on le garde pré­cieu­se­ment dans notre tête. Une fois que ça s’est mé­lan­gé, une huile es­sen­tielle va en sor­tir… et c’est à ce mo­ment-là qu’on peut com­men­cer à écrire. » Quand on a ré­flé­chi à quelques idées qui nous ins­pirent, Za­zie nous en­cou­rage à trou­ver un en­droit dans le­quel on se sent bien. « C’est pri­mor­dial pour al­ler fouiller dans son in­cons­cient et être hon­nête. Moi, j’adore écrire la nuit, quand j’ai l’im­pres­sion d’être la seule éveillée, que je peux ef­fa­cer le temps… sou­vent à moi­tié al­lon­gée sur le ca­na­pé, peut-être pour ce lâ­cher­prise quand on se dit qu’on s’en fout parce que per­sonne ne nous voit. » Avant même de prendre un sty­lo, Za­zie se laisse gui­der par la mu­sique. À la gui­tare ou au pia­no, elle joue les notes qui lui viennent… « C’est la fa­çon la plus fa­cile de m’ex­pri­mer, la plus in­tui­tive, parce que je fais de la mu­sique de­puis tou­jours. » Si on n’est pas mu­si­cienne, on de­mande à un pote gui­ta­riste d’en­re­gis­trer quatre ac­cords en boucle ou on cherche un beat sur YouTube, des com­pos mises en ligne par des pro­duc­teurs dont cer­taines sont libres d’usage, en ta­pant « beat » + le nom d’un ar­tiste dans le style qu’on

Photo Jean Ni­cho­las Guillo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.