drive HYBRIDE ET ÉLEC­TRIQUE : LE NOU­VEL HO­RI­ZON DE LA VOI­TURE DE LUXE

Crise du cli­mat oblige, les gros mo­teurs V8 et V12 ne font plus rê­ver. Au­jourd’hui, l’au­to­mo­bile de luxe se conver­tit à l’élec­tri­ci­té : au­cune marque n’y échappe, pas même les plus spor­tives.

Courrier Cadres - - WAY OF LIFE - Par Camille Pi­net.

L’an­nonce, tom­bée au mois de juillet der­nier, a fait son pe­tit ef­fet dans le pe­tit monde des marques “Pre­mium”. À comp­ter de 2019, le construc­teur sué­dois Vol­vo, spé­cia­li­sé dans le haut de gamme, ne com­mer­cia­li­se­ra plus au­cun mo­dèle ther­mique. Si cer­tains mé­dias ont hâ­ti­ve­ment conclu à la dis­pa­ri­tion dé­fi­ni­tive des mo­teurs die­sel ou es­sence dans sa gamme (les hy­brides com­bi­nant ther­mique et élec­trique res­tant d’ac­tua­li­té), cette vo­lon­té s’ins­crit dans une tendance lourde du luxe au­to­mo­bile. Le temps des li­mou­sines et des spor­tives for­te­ment mo­to­ri­sées n’est certes pas ré­vo­lu, mais elles doivent pour exis­ter faire ap­pel à la fée élec­tri­ci­té.

UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS LARGE

L’une des marques les plus em­blé­ma­tiques du sport au­to­mo­bile, Porsche, ac­com­plit cette ré­vo­lu­tion à marche for­cée. Ain­si, la deuxième gé­né­ra­tion de la li­mou­sine Pa­na­me­ra pro­pose-t-elle deux ver­sions hy­brides re­char­geables dont l’une cha­peaute la gamme. Et pour bien mon­trer son en­ga­ge­ment, il pour­suit ac­ti­ve­ment la mise au point de son fu­tur mo­dèle élec­trique, la Mis­sion E, dont le lan­ce­ment est pré­vu en 2020. Le construc­teur le plus ti­tré de l’his­toire aux 24 heures du Mans ne s’ar­rête pas là : il a an­non­cé son re­trait de la ca­té­go­rie reine du sport au­to­mo­bile pour s’en­ga­ger dans le cham­pion­nat in­ter­na­tio­nal de mo­no­places élec­triques For­mu­la E. Il y se­ra re­joint dès la sai­son pro­chaine par d’autres bla­sons pres­ti­gieux : Ja­guar, BMW, et Mer­cedes-Benz, qui veulent à tout prix dé­ve­lop­per la no­to­rié­té de ces courses “propres”. L’élec­tri­fi­ca­tion ne concerne pas que les marques al­le­mandes : DS va lan­cer en 2019 son DS7 hybride re­char­geable, tan­dis que Ja­guar et Land Ro­ver an­noncent éga­le­ment de nom­breuses nou­veau­tés dans les deux ans à ve­nir. Du cô­té du groupe Volks­wa­gen, qui pos­sède les marques Au­di, Bent­ley Bu­gat­ti et Lam­bor­ghi­ni, sor­tir le plus ra­pi­de­ment pos­sible de la culture du Die­sel est de­ve­nu une né­ces­si­té d’image suite au ré­cent scan­dale. C’est pour­quoi il a je­té toutes ses forces dans la concep­tion de nou­veaux mo­dèles élec­tri­fiés. C’est no­tam­ment le cas d’Au­di, qui va lan­cer le Q6, un SUV “zé­ro émis­sion”, une pre­mière dans sa gamme. Mais ses concur­rents ont dé­jà pris une lon­gueur d’avance : BMW pro­pose près de six mo­dèles hy­brides et conti­nue à dé­ve­lop­per sa propre marque BMW i pour com­mer­cia­li­ser ses élec­triques. Si l’en­tre­prise n’a pas connu

le suc­cès an­non­cé au dé­part, les ventes semblent en­fin dé­col­ler : il a ain­si an­non­cé une pro­gres­sion de 80 % sur le pre­mier se­mestre 2017. Quant à Mer­cedes, il est en passe de lan­cer une gamme com­plète de voi­tures to­ta­le­ment élec­triques, dont le pre­mier mo­dèle, l’EQC, de­vrait tom­ber des chaînes en 2019.

DES PRÉCURSEURS RÉ­COM­PEN­SÉS

La fré­né­sie en fa­veur de la mo­to­ri­sa­tion élec­trique a bien en­ten­du un pré­cur­seur. Il s’agit de l’amé­ri­cain Tes­la, qui avec sa Mo­del S a su se construire une no­to­rié­té hors du com­mun, un vé­ri­table pe­tit ex­ploit dans le mi­lieu très nor­mé des construc­teurs de luxe. Si sa ren­ta­bi­li­té à long terme n’est pas en­core vrai­ment as­su­rée, son pa­tron, Elon Musk en­tend pous­ser son avan­tage avec la pe­tite Mo­del 3, du même ga­ba­rit que les BMW Sé­rie 3 et autres Au­di A4, dont les pre­miers exem­plaires ont été mis à la route. Certes mise en dif­fi­cul­té par un lan­ce­ment re­tar­dé de sa pro­duc­tion, cette ber­line dis­pose en­core de quelques an­nées avant de trou­ver des concur­rentes di­rectes sur son pas­sage. Concer­nant les hy­brides, c’est na­tu­rel­le­ment du cô­té du groupe Toyo­ta et plus par­ti­cu­liè­re­ment de Lexus que les re­gards se tournent. En Eu­rope, plus de 90 % de ses ventes sont en ef­fet consti­tuées par des mo­dèles à double mo­to­ri­sa­tion. Elles conti­nuent de pro­gres­ser et son offre s’élar­git vers le haut : ain­si il vient de lan­cer son LC hybride, un cou­pé spor­tif haut de gamme qui en­tend tailler quelques crou­pières à la sa­cro-sainte Porsche 911. On le voit, en ma­tière d’offre, les construc­teurs “pre­mium” ont dé­ci­dé de pas­ser la vi­tesse su­pé­rieure. Et le mar­ché com­mence à suivre. Car si dans l’im­mé­diat les im­ma­tri­cu­la­tions de vé­hi­cules “verts” res­tent très in­fé­rieures à celles des mo­dèles conven­tion­nels, l’aug­men­ta­tion est très sen­sible : sur les dix pre­miers mois de 2017, les ventes d’hy­brides et d’élec­triques dans le seg­ment “su­pé­rieure et luxe” aug­men­taient de 22,4 % en France, pour at­teindre une part to­tale de 9,3 % (chiffres CCFA).

BMW i-Vi­sion Dy­na­mics Concept Au­di Elaine concept Ja­guar I-Pace eT­ro­phy

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.