Un diag­nos­tic per­son­na­li­sé est in­dis­pen­sable

Cuisine Sante - - Le Diabète -

Une fois que le diag­nos­tic a été clai­re­ment éta­bli, il se­ra pos­sible de pas­ser à des re­com­man­da­tions d’ordre plus gé­né­ral ap­pli­cables à la ma­jeure par­tie des cas. Le but de tout ré­gime pour dia­bé­tique est de main­te­nir la gly­cé­mie à un taux rai­son­nable.

n Comme tout le monde le sait, la thé­ra­pie des dia­bé­tiques in­ter­dit la consom­ma­tion de tous les ali­ments qui contiennent du sucre ra­pide comme par exemple les gâ­teaux, les so­das etc. Les bois­sons light sont une bonne al­ter­na­tive pour ceux qui aiment les so­das. Ce­ci ne si­gni­fie pas que les dia­bé­tiques n’ont pas be­soin d’hy­drates de car­bone, mais sim­ple­ment que l’on doit sub­sti­tuer cer­tains ali­ments qui four­nissent le sucre par d’autres qui en contiennent en abon­dance comme par exemple les lé­gumes du groupe A: as­perges, bro­co­lis, épi­nards, cé­le­ri et chou.

Le ré­gime des per­sonnes qui ne sont pas trai­tées à l’in­su­line ne doit pas conte­nir de graisses et de fri­tures. Le sel doit être ré­duit au mi­ni­mum; le ca­fé n’est pas in­ter­dit mais de­vrait être sub­sti­tué par des in­fu­sions d’herbes mé­di­ci­nales comme par exemple la myr­tille, dont on trou­ve­ra le mode de pré­pa­ra­tion dans la ru­brique phy­to­thé­ra­pie.

Mé­fiez-vous de cer­tains ali­ments to­lé­rables mais qu’il faut li­mi­ter parce qu’ils contiennent des quan­ti­tés plus ou moins im­por­tantes de graisses et/ou de sucres: les viandes rouges et/ou grasses, les fé­cu­lents raf­fi­nés (pré­fé­rez le riz com­plet, les lé­gumes secs, le pain com­plet), les fro­mages gras et les fruits su­crés: ba­nane, figue, rai­sin.

Les lé­gumes crus ou cuits, les cé­réales, les noix, les fruits pas trop su­crés comme les agrumes , les fruits rouges, l’ana­nas, la pomme, le jaune d’oeuf, le miel, le lait de vache écré­mé, les yaourts na­ture, les fro­mages blancs 0 et 20 % de MG, les crus­ta­cés, la viande maigre de pois­son, de pou­let et de veau, les gi­biers, le jam­bon, les abats sont tous des ali­ments per­mis dans le ré­gime contre le dia­bète. Une in­for­ma­tion sup­plé­men­taire: l’ap­port d’ali­ments crus di­mi­nue le be­soin d’in­su­line.

Et si vous vou­lez vous assurer que votre or­ga­nisme re­çoit les va­leurs nu­tri­tives quo­ti­diennes né­ces­saires, comme les 12 vi­ta­mines et les 17 sels mi­né­raux, vous de­vrez consom­mer la plus grande di­ver­si­té pos­sible d’ali­ments, mais tou­jours bien en­ten­du, avec mo­dé­ra­tion.

Jus­qu'ici, les preuves des ver­tus pro­phy­lac­tiques des sup­plé­ments en gé­lules sont bien moins convain­cantes que celles que l'on a sur les bien­faits des fruits, des lé­gumes et des cé­réales. L’ab­sorp­tion de com­pri­més au lieu d'ali­ments em­pêche de ti­rer pro­fit de pré­cieux autres in­gré­dients d'ori­gine vé­gé­tale. La na­ture est donc tou­jours sou­ve­raine sur notre san­té.

Plu­tôt que d’avoir deux grands re­pas quo­ti­diens, ten­tez de mieux les ré­par­tir, en fai­sant plus lé­gers et plus fré­quents. De cinq à sept pe­tits re­pas par jour aident à main­te­nir le ni­veau de cho­les­té­rol bas dans le sang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.