BOU­GER Gym et ac­ti­vi­té phy­sique, pour vaincre le dia­bète

Gym et ac­ti­vi­té phy­sique, pour vaincre le dia­bète

Cuisine Sante - - Sommaire -

Contre la forme lé­gère de dia­bète non-in­su­li­no­dé­pen­dant, l'ac­ti­vi­té phy­sique semble être un réel fac­teur d'amé­lio­ra­tion de la ma­la­die. Les bé­né­fices de l'ac­ti­vi­té phy­sique concernent sur­tout la pré­ven­tion des com­pli­ca­tions du dia­bète, spé­cia­le­ment les ma­la­dies car­dio-vas­cu­laires.

Une des ca­rac­té­ris­tiques évi­dentes des dia­bé­tiques non-in­su­li­no- dé- pen­dants est l’exis­tence cou­rante de l'obé­si­té. Celle-ci peut contri­buer à la ré­sis­tance à l'in­su­line et donc au dia­bète et être as­so­ciée à une aug­men­ta­tion du taux de cho­les­té­rol et de tri­gly- cé­rides ain­si qu'à l'hy­per­ten­sion ar­té­rielle. L’ac­ti­vi­té phy­sique s'ins­crit donc comme un trai­te­ment à part en­tière, car as­so­ciée à un ré­gime ap­pro­prié, elle fa­vo­rise un amai­gris­se­ment et l'amé­lio­ra­tion du taux des graisses dans le sang.

L’ac­ti­vi­té phy­sique est ef­fi­cace pour équi­li­brer le dia­bète. Comme l’ali­men­ta­tion et l’hy­giène de vie, elle contri­bue à la réus­site du trai­te­ment. Gym­nas­tique, yo­ga, sport, marche, les pos­si­bi­li­tés de res­ter en forme sont nom­breuses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.