L'in­su­line, une sub­stance es­sen­tiell

Cuisine Sante - - Sommaire -

Lorsque des hy­drates de car­bone sont ab­sor­bés avec l’ali­men­ta­tion, ils sont trans­for­més en glu­cose, un car­bu­rant uti­li­sé comme source d’éner­gie par l’or­ga­nisme. Il peut soit être trans­por­té par la cir­cu­la­tion san­guine pour être uti­li­sé im­mé­dia­te­ment par les cel­lules de l'or­ga­nisme, soit sto­cké au ni­veau du foie sous forme de gly­co­gène pour une uti­li­sa­tion ul­té­rieure.

En cas de dia­bète, le pro­ces­sus qui ré­gule la gly­cé­mie est par­tiel­le­ment ou to­ta­le­ment al­té­ré. L'élé­ment fon­da­men­tal de ce pro­ces­sus est l'in­su­line, une hor­mone pro­duite par des cel­lules spé­ciales du pan­créas ap­pe­lées cel­lules bê­ta.

Les fonctions es­sen­tielles de l'in­su­line sont fa­vo­ri­ser le trans­port du glu­cose à tra­vers les cel­lules, per­mettre la trans­for­ma­tion du glu­cose en gly­co­gène, pou­vant être sto­cké au ni­veau du foie et des muscles, fa­vo­ri­ser la conver­sion du glu­cose ex­cé­den­taire en graisse, et évi­ter l’uti­li­sa­tion des pro­téines comme source d’éner­gie.

Deux pro­ces­sus peuvent al­té­rer la ré­gu­la­tion de la gly­cé­mie par l’in­su­line: une pro­duc­tion in­suf­fi­sante d'in­su­line par le pan­créas ou une ano­ma­lie des ré­cep­teurs cel­lu­laires aux­quels se fixe l’in­su­line. Le dia­bète peut donc avoir pour cause un dé­fi­cit en in­su­line ou une sen­si­bi­li­té in­suf­fi­sante à l’in­su­line.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.