O’HA­RA: UN AC­COM­PA­GNE­MENT VERS LE HAUT DE GAMME

Décisions - - Actualites -

BIO, la fi­liale hé­ber­ge­ment de plein air du groupe Bé­né­teau, dé­ve­loppe un plan trien­nal de re­nou­vel­le­ment de ses gammes. Pour 2019, c’est la marque pre­mium O’Ha­ra qui fait l’ob­jet d’un tra­vail réus­si tant sur l’es­pace, le confort et l’in­té­gra­tion dans le pay­sage. La fu­ture gamme nous a été pré­sen­tée fin mai sur le site de Gi­vrand. Les ma­rins ont tou­jours cou­tume d’uti­li­ser les amers, ces re­pères qui per­mettent de gar­der le cap en na­vi­ga­tion. Si les ges­tion­naires de cam­ping ont aus­si be­soin de re­pères pour suivre leur cap, c’est aus­si grâce à leurs four­nis­seurs qu’ils les trouvent. Vous l’au­rez peu­têtre de­vi­né, la com­pa­rai­son avec le monde de la na­vi­ga­tion n’est pas in­no­cente, puis­qu’il s’agit de par­ler du Groupe Bé­né­teau. Si le groupe nau­tique for t de 10 marques et 200 mo­dèles figure par­mi les en­tre­prises mon­dia­le­ment vi­sibles et les plus per for­mantes, c’est en par­ti­cu­lier grâce à l’im­por­tance at­ta­chée à l’in­no­va­tion. Son ADN ? Ce n’est pas un ha­sard si le groupe ven­déen qui re­ven­dique dans son ADN « trans­mis­sion, au­dace, pas­sion, conquête » s’est in­té­res­sé de­puis presque deux dé­cen­nies à l’uni­vers de l’hô­tel­le­rie de plein air. Ac­com­pa­gner les cam­pings dans leur mon­tée en gamme a de­puis l’ori­gine été le cre­do de la marque O’Ha­ra, celle, his­to­rique, du groupe Bé­né­teau. Au­jourd’hui re­grou­pé sous le vo­cable BIO (Bé­né­teau O’Ha­ra IRM, au­quel il fau­drait ajou­ter Co­co Sweet, le pe­tit fu­té pour ren­ta­bi­li­ser les em­pla­ce­ments nus), le pôle ha­bi­tat re­pré­sente 15 % du CA glo­bal. Dans le cadre d’un plan trien­nal d’in­no­va­tion, c’est pour 2019 la gamme O’Ha­ra qui fait l’ob­jet de toutes les at­ten­tions, puisque l’en­semble des 13 mo­dèles que vous pour­rez dé­cou­vrir sur les pro­chains sa­lons d’au­tomne (et en avant-pre­mière grâce au sui­vi com­mer­cial et à ces quelques lignes) sont to­ta­le­ment nou­veaux. Après IRM et sa pro­fonde évo­lu­tion de gamme sur les mo­dèles 2018, et en par­ti­cu­lier avec le dé­ve­lop­pe­ment de la salle d’eau Ea­sy Clean, c’est donc la marque « chic » de Bé­né­teau qui crée­ra la sur­prise. Le mot « chic » peut d’ailleurs être pris au pied de la lettre, puisque, sans être os­ten­ta­toire, la marque ré­af firme en­core da­van­tage son es­prit « mon­tée en gamme » dans un es­prit dé­co­ra­tion dont le thème 2019 est « bo­hême chic ». Nous re­vien­drons bien sûr en dé­tail sur les gammes de l’en­semble des marques du Groupe Bé­né­teau dans le nu­mé­ro de sep­tembre de Dé­ci­sions, mais on peut dé­jà en dé­voi­ler les grandes lignes en avant-pre­mière, et si les chan­ge­ments ne sont pas des bou­le­ver­se­ments, ils contri­buent pour tant à une es­thé­tique et un sen­ti­ment d’es­pace per­cep­tibles sans être agres­sifs, un peu comme une ap­proche du nombre d’or en ar­chi­tec­ture… Un pla­fond qui passe de 2,10 m à 2,30 m peut pa­raître ano­din, mais l’es­pace per­çu et sur­tout vé­cu par les ha­bi­tants s’en trouve pro­fon­dé­ment mo­di­fié, car ce­la a aus­si per­mis d’agran­dir les sur­faces vi­trées. Sans avoir re­haus­sé le faîte de toit, O’Ha­ra a réus­si ce chal­lenge en di­mi­nuant la pente du toit qui se re­trouve, du fait de l’in­té­gra­tion des gout­tières dans un ban­deau, qua­si­ment in­vi­sible de­puis le sol, et pré­sente une fa­ci­li­té d’in­té­gra­tion jus­qu’à pré­sent ja­mais at­teinte avec des toits double pente. L’im­pres­sion de toit plat va­lo­rise aus­si la gamme, en la lais­sant per­ce­voir comme pre­mium. Les ar­chi­tectes ont aus­si tra­vaillé sur une re­fonte de l’es­pace intérieur, en pri­vi­lé­giant en­core une fois la re­cherche d’es­pace et la fonc­tion­na­li­té. La salle de bains Ea­sy Clean – as­sor­tie d’une longue vasque ré­sine haut de gamme – équipe l’en­semble des mo­dèles, qui bé­né­fi­cient aus­si d’une nou­velle im­plan­ta­tion de cui­sine dans la­quelle on a sup­pri­mé l’îlot fixe au pro­fit d’une table haute mo­du­lable ; la chambre pa­ren­tale a fait l’ob­jet de so­lu­tions d’amé­na­ge­ment qui vont du meuble de ran­ge­ment (ou­ver­ture à 160°) à la tête de lit et à la cir­cu­la­tion au­tour de lits qui peuvent être op­tion­nel­le­ment li­vrés en 160 sur l’en­semble des mo­dèles. La 2e chambre en­fant fait aus­si l’ob­jet d’un trai­te­ment ul­tra-pra­tique avec l’un des lits en mez­za­nine – une vraie mez­za­nine qui peut oc­ca­sion­nel­le­ment ac­cueillir un adulte – et une co­lonne de ran­ge­ment à double en­trée fort bien pen­sée. Quant aux har­mo­nies co­lo­rées, elles font aus­si l’ob­jet d’un soin par­ti­cu­lier avec des pla­cages chêne clair, des tons cha­leu­reux et dis­crets gris perle et eu­ca­lyp­tus. En at­ten­dant sep­tembre, il ne reste qu’à vous mettre l’eau à la bouche avec la nais­sance chez O’Ha­ra d’un tout nou­veau mo­dèle comme on les adore : un « Li­ving » avec ter­rasse in­té­grée en bout, qui bé­né­fi­cie d’un ori­gi­nal plan 2 chambres avec im­plan­ta­tion de salle de bains et cui­sine-bar vrai­ment ou­verte sur l’ex­té­rieur. LA dé­cou­verte des pro­chains sa­lons ! ■

Les com­mandes étant pas­sées de plus en plus tôt, O’Ha­ra a pré­sen­té sa gamme 2019 dès fin mai. Es­pace et es­thé­tique au pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.