Un ser­vice à moindre coût

Décisions - - Strategies -

Le livre pa­pier garde une forte at­trac­ti­vi­té

La lec­ture de loi­sirs se porte bien en France. En ef­fet, la so­cié­té fran­çaise compte tou­jours au­tant de lec­teurs comme le sou­ligne l'étude Les Fran­çais et la lec­ture 2017, réa­li­sée par IP­SOS pour le Centre Na­tio­nal du Livre.

Les points sui­vants sont à re­te­nir:

- 84 % des Fran­çais se dé­clarent lec­teurs, dont 60 % entre beau­coup et moyen­ne­ment. Ce taux est stable par rap­port à l'étude pré­cé­dente de 2015. Les femmes sont plus lec­trices (93 %) que les hommes (89 %). - 28 % sont de grands lec­teurs (plus de 20 livres lus dans l'an­née) qui lisent plus de livres pa­pier. - On note une nette pro­gres­sion de la lec­ture de livres nu­mé­riques (24 % de lec­teurs de livres nu­mé­riques en 2017 contre 19 % en 2015), sur­tout chez les femmes. Elles sont plus ache­teuses de livres sur In­ter­net, plus connec­tées aux ré­seaux so­ciaux et plus sen­sibles aux re­com­man­da­tions des in­ter­nautes. - 67 % sont des lec­teurs ex­clu­sifs pa­pier, 22 % pa­pier et nu­mé­rique, 2 % ex­clu­sifs nu­mé­riques. - Les Fran­çais lisent tou­jours au­tant à do­mi­cile, mais aus­si plus sou­vent en de­hors de chez eux, no­tam­ment dans les trans­ports en com­mun. - Le nombre de livres lus est plus éle­vé chez les 45 ans et plus (23 livres) que chez les 15-44 ans: 17 livres. - Fort dé­ve­lop­pe­ment des achats de livres d’oc­ca­sion et de la vente en ligne, au dé­tri­ment de la li­brai­rie : sen­ti­ment que les livres y sont plus chers qu’ailleurs. - 45 % des Fran­çais em­pruntent des livres en mé­dia­thèque.

Que lit-on?

- Les ro­mans à 69 %, sur­tout les ro­mans po­li­ciers à 43 %. - Les livres pra­tiques: 59 %. - Les BD, man­gas, co­mics à 48 %. - 96 % lisent pour les loi­sirs.

Quand lit-on?

- 49 % lisent de ma­nière quo­ti­dienne et 9 % uni­que­ment pen­dant les va­cances. - 42 % le soir avant de se cou­cher. - 36 % n'ont pas de mo­ment pré­fé­ré. - 10 % pen­dant les va­cances. - 5 % du­rant les pauses ou aux heures creuses. - 4 % lors des temps de trans­port. - 4 % à d'autres mo­ments. Chez nos voi­sins eu­ro­péens, on constate une plus grande pro­pen­sion à lire d'épais ro­mans chez les an­glo­phones ou sur ta­blette chez les Allemands. Et il n'est pas rare d'ob­ser ver des couples de se­niors res­ter une grande par­tie de leurs jour­nées sous l'auvent de leur ca­ra­vane

ou cam­ping-car, dé­gus­tant un vin lo­cal et voya­geant par la lec­ture.

Libre ac­cès, libre em­prunt, libre usage

Quelques prin­cipes sont à res­pec­ter: - Les livres sont à la dis­po­si­tion de tout le monde, sans contre­par­tie: ni pièce d’iden-

ti­té, ni fiche de prêt. Et cha­cun peut les gar­der… ou les re­mettre en place. - Dans le cas d'un cam­ping, tous types de livres sont à pro­po­ser mais prin­ci­pa­le­ment ro­mans, ro­mans jeu­nesse, guides tou­ris­tiques, en fran­çais et dans les langues de vos clients. - Une af­fi­chette in­di­quant le fonc­tionne-

ment, ré­di­gée en fran­çais et en an­glais, est à ap­po­ser : li­ber­té de prise et de dé­pôt sauf ou­vrages mo­ra­le­ment condam­nables au re­gard des dif­fé­rents pu­blics, dont les en­fants. - Il convient de pré­sen­ter les livres ali­gnés en tranches plu­tôt qu'en fa­cing lais­sant ap­pa­raître les cou­ver­tures. - Il est re­com­man­dé de je­ter un oeil ré­gu­liè­re­ment dans vos boîtes à livres pour les ré­ap­pro­vi­sion­ner si be­soin ou pour en ex­traire les ou­vrages qui n'ont rien à y faire (apo­lo­gies di­verses, ma­ga­zines, genres osés…).

91 % des Fran­çais se dé­clarent lec­teurs.

Lire au cam­ping, un vrai plai­sir.

Les livres nu­mé­riques s'im­plantent mais ne sup­plantent pas le pa­pier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.