Pêches & nec­ta­rines

Détente Jardin Hors-série - - Le Sommaire -

Aus­si bonnes soient-elles, les pêches et nec­ta­rines du com­merce ne peuvent te­nir la com­pa­rai­son avec celles du jar­din. Elles ont be­soin de beau­coup de so­leil. L’idéal est une ter­rasse en­so­leillée ou un mur ex­po­sé plein sud.

La culture Plan­tez

Les arbres à ra­cines nues doivent être plan­tés lors des re­doux entre no­vembre et mars. Les plantes en conte­neur se mettent en terre toute l’an­née, hors pé­riode de gel. Bien que ces arbres frui­tiers soient rus­tiques, les fleurs et les jeunes fruits sont sen­sibles au gel. Cul­ti­vez-les contre un mur ex­po­sé au sud ou à l’ouest, éven­tuel­le­ment dans un gros pot que vous pour­rez abri­ter en hi­ver.

Les pêches et les nec­ta­rines s’ac­com­modent de la plu­part des sols, mais avant de plan­ter, in­cor­po­rez beau­coup de com­post ou de fu­mier bien mûrs. Si votre terre est ar­gi­leuse, amé­lio­rez le drai­nage en épan­dant une couche de gra­viers au fond du trou de plantation. Plan­tez vos arbres de telle fa­çon que le des­sus de la motte soit au ni­veau du sol et que le tronc soit au moins à

20 cm du mur. Pré­pa­rez pi­quets et fils ten­dus pour at­ta­cher les tiges au fur et à me­sure de leur crois­sance. Pour les arbres en pot, rem­plis­sez le bas du conte­nant avec des gra­viers pour amé­lio­rer le drai­nage et la sta­bi­li­té, puis com­plé­ter avec du ter­reau. Lais­sez un es­pace entre le ter­reau et le haut du pot, pour pou­voir ar­ro­ser fa­ci­le­ment. Ne lais­sez ja­mais sé­cher le ter­reau.

En­tre­te­nez

Ar­ro­sez ré­gu­liè­re­ment, sur­tout lors de la for­ma­tion des fruits. Lors de la flo­rai­son, ap­pli­quez un en­grais com­plet, comme du fu­mier de vo­laille, à l’aplomb de la ra­mure. Puis épan­dez une bonne couche de paillis de com­post. Bien que les pê­chers soient au­to­fer­tiles, il est bon d’en­cou­ra­ger la fruc­ti­fi­ca­tion en pas­sant une brosse douce sur les fleurs et en bru­mi­sant de l’eau. Quand les fruits sont de la taille d’une ce­rise, éclaircissez-les pour n’en lais­ser qu’un seul par bou­quet. Quand les fruits gros­sissent, ap­pli­quez un en­grais li­quide riche en po­tasse (comme un en­grais pour to­mates) une fois par se­maine. Après la ré­colte, vient la taille. Les pêches et les nec­ta­rines fruc­ti­fient sur des pousses d’un an. Sup­pri­mez au­tant de vieilles branches que pos­sible et ra­bat­tez juste au-des­sus d‘une nou­velle pousse.

Tuteurez cette der­nière qui vien­dra rem­pla­cer l’an­cienne.

Récoltez

Les fruits sont mûrs quand ils sont co­lo­rés et souples sous les doigts. Quand on tourne un peu le pé­don­cule, le fruit doit se dé­ta­cher seul.

Conser­vez

Les fruits s’abîment fa­ci­le­ment et se conservent as­sez peu. Vous pou­vez les conge­ler, mais vous ne pour­rez en­suite les uti­li­ser que cuits.

Dé­gus­tez

C’est crues que les pêches et les nec­ta­rines sont les meilleures, na­tures ou en sa­lade de fruits. Cuites, elles font mer­veille po­chés dans un vin su­cré ou dans des crumbles.

Ayez l’oeil

Lut­tez contre les pu­ce­rons et les arai­gnées rouges avec du sa­von noir di­lué et pul­vé­ri­sé sur les plantes. La cloque du pê­cher est une ma­la­die fon­gique qui af­fecte les jeunes feuilles au prin­temps. Elle en­traîne des taches et des dé­for­ma­tions. Cou­vrez les arbres avec un voile à la fin de l’hi­ver et au dé­but du prin­temps, pour em­pê­cher les gouttes de pluie de dis­sé­mi­ner la ma­la­die.

LES PÊ­CHERS ap­pré­cient les sols au pH proche de 6,5.

POUR RÉ­COL­TER, pre­nez les fruits en main et ef­fec­tuez une lé­gère tor­sion.

DIS­PO­SEZ les branches en éven­tail (ou pal­mettes obliques) des pê­chers et nec­ta­ri­niers contre un mur abri­té.

MAIN­TE­NEZ la forme de la plante en sup­pri­mant toutes les pousses qui ne sont pas utiles à la pré­ser­va­tion de la sil­houette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.