Tra­vailler moins pour pro­duire plus

Détente Jardin Hors-série - - Som­maire -

Comme dans la culture bio, le jar­di­nier oeuvre avec la na­ture, et non contre elle, le but étant d’in­ter­ve­nir le moins pos­sible. Il met à contri­bu­tion les in­sectes, les plantes, les voi­sins…

Les éco­sys­tèmes na­tu­rels sont pris comme mo­dèles, et les plantes sont re­grou­pées pour s’ap­por­ter des bé­né­fices mu­tuels. L’une des ma­nières de les re­grou­per est de prendre comme axe cen­tral un frui­tier, et d’ins­tal­ler des lé­gumes et des aro­ma­tiques au pied. De ma­nière gé­né­rale, les plantes et lé­gumes vi­vaces ont plus d’im­por­tance que les an­nuels. Ils n’ont pas be­soin d’être re­plan­tés ou se­més chaque an­née, ils éco­no­misent ain­si de l’éner­gie, et leur culture ne per­turbe pas le sol comme le fait celle des lé­gumes an­nuels.

Au-de­là des li­mites du jar­din

Et si l’on veut vrai­ment pra­ti­quer la per­ma­cul­ture dans ce qu’elle a de plus com­plet, il faut in­té­grer les poules et autres ani­maux de la ferme, les abeilles et tous les in­sectes bé­né­fiques qui par­ti­cipent à

l’éco­sys­tème du jar­din, ain­si que le voi­si­nage avec le­quel on peut par­ta­ger et échan­ger de l’aide, des graines, des plants, des lé­gumes, des fruits, des sa­voirs et des re­tours d’ex­pé­rience. C’est en ce­la que la per­ma­cul­ture est dif­fé­rente du jar­di­nage bio­lo­gique : elle in­tègre to­ta­le­ment l’en­vi­ron­ne­ment du jar­din. Elle nous ren­voie à des mo­dèles fer­miers de pe­tite taille, où les res­sources et les ré­coltes sont par­ta­gées par la com­mu­nau­té, et où le jar­din lui-même n’est qu’une par­tie d’un éco­sys­tème plus large. Il va sans dire que cet idéal n’est pas for­cé­ment ap­pli­cable par­tout, mais que ceux qui sont in­té­res­sés par ce mo­dèle de pro­duc­tion peuvent com­men­cer à en po­ser les bases, en fai­sant ce qui est pos­sible pour eux, et sans culpa­bi­li­ser s’ils ne peuvent pas tout ap­pli­quer. Le but est in­té­res­sant, mais le voyage pour y ar­ri­ver l’est tout au­tant.

Les poules sont de fa­bu­leuses ex­ter­mi­na­trices de li­maces. Mais n’ou­bliez pas que ce sont des ani­maux gré­gaires et qu’il leur faut de l’eau propre et de la nour­ri­ture tous les jours, un abri sec pour se pro­té­ger de la pluie à toute heure de la jour­née et un lieu sûr, chaud et fer­mé dès la tom­bée de la nuit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.