Re­cy­clez les feuilles mortes

Détente Jardin Hors-série - - Sommaire -

Les pre­miers gels ac­cé­lèrent la chute des feuilles. Im­pos­sible alors de se sous­traire à la cor­vée de ra­mas­sage. Mais c’est pour la bonne cause, puis­qu’elles se re­cyclent.

Ne pen­sez même pas lais­ser les feuilles au sol. Sur les che­mins, elles vont se trans­for­mer en hu­mus et toutes les graines vont ger­mer au prin­temps sui­vant.

Sur les al­lées dal­lées… c’est la glis­sade as­su­rée. Et sur les mas­sifs, elles vont étouf­fer les jeunes vi­vaces ou les bis­an­nuelles que vous avez plan­tées. Vous al­lez de­voir les ra­mas­ser. Mais vous pou­vez les trans­for­mer en une vé­ri­table manne, gra­tuite et re­nou­ve­lable, pour le jar­din.

La meilleure ma­nière de ra­mas­ser les feuilles

Pour de pe­tites sur­faces d’herbe, le grand râ­teau à larges dents en plas­tique est par­fait. Sur les dalles, le large ba­lai-brosse est très ef­fi­cace. Sur la pe­louse, une der­nière tonte ra­mas­se­ra en même temps herbe cou­pée et feuilles. Si l’idée du souf­fleur por­ta­tif vous tente, ré­flé­chis­sez-y à deux fois. Ce sont des en­gins pol­luants, né­fastes pour la pe­tite faune qu’ils dé­truisent ou chassent. Et ques­tion ef­fi­ca­ci­té, ce n’est pas la pa­na­cée, sur­tout sur l’herbe ou les mas­sifs. Si vous y te­nez vrai­ment, choi­sis­sez un mo­dèle ne dé­pas­sant pas 65 dé­ci­bels (afin de ne pas vous brouiller avec les voi­sins). Cer­tains souf­fleurs à feuilles peuvent mon­ter jus­qu’à 105 dé­ci­bels (soit l’équi­valent d’une tron­çon­neuse) et sont no­cifs pour l’ouïe : la li­mite pour la san­té est de 85 dé­ci­bels. Plu­sieurs ap­pels à ban­nir leur uti­li­sa­tion ont d’ailleurs été lan­cés. Voir par exemple sur Fa­ce­book, la page Souf­fleurs de feuilles STOP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.