Adop­tez un ca­mé­lia sa­san­qua

Ré­sis­tant au froid et fleu­ri de no­vembre à mars, ce ca­mé­lia est une va­leur sûre qui illu­mi­ne­ra votre jar­din tout l’au­tomne.

Détente Jardin Hors-série - - L’hiver • Au Jardin -

La fleur, simple, souvent dans les tons de rose est par­fu­mée. En cli­mat doux, la flo­rai­son in­ter­vient dès no­vembre. Elle s’étale jus­qu’en mars, au gré des re­doux. Ce ca­mé­lia aime les sols frais et non cal­caires, tout comme les ca­mé­lias or­di­naires (ca­mé­lias du Ja­pon et de Chine). En re­vanche, il n’est pas in­dis­pen­sable de le plan­ter dans une fosse de terre de bruyère tant que vous lui ap­por­te­rez du com­post mûr chaque an­née, à la fin de l’hi­ver. Après la plan­ta­tion, le pire en­ne­mi des ca­mé­lias, c’est le manque d’eau : la terre doit tou­jours être fraîche, mais pas dé­trem­pée. En été aus­si, pen­sez à bien l’ar­ro­ser. Creu­sez une cu­vette de terre à l’aplomb de la ra­mure. L’eau des­cen­dra vers les ra­cines sans ruis­se­ler à cô­té. Une fois le ca­mé­lia plan­té, dé­po­sez un paillis de feuilles mortes à son pied, sur 10 cm d’épais­seur. Un ca­mé­lia qui manque d’eau ne montre pas de signes évi­dents de souf­france, sauf lors­qu’il est trop tard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.