Té­moi­gnages Les plantes d’ombre

On a tous un coin à l’ombre dans le­quel il nous semble que rien ne peut pous­ser, et pour­tant ! C’est sou­vent l’une des si­tua­tions pré­fé­rées de ces jar­di­niers qui nous livrent ici leurs ex­pé­riences.

Détente Jardin - - Coups D’oeil - Texte : Pas­cal Garbe

Qu’elle soit sous un arbre ou près d’un mur, l’ombre consti­tue sou­vent un casse-tête pour les jar­di­niers, et pour­tant la lu­mière dif­fuse met les plantes en va­leur.

Les ques­tions à se po­ser

Faites un diag­nos­tic de la si­tua­tion du jar­din. L’ombre est- elle très dense ou le so­leil pointe- t- il ses rayons à cer­tains mo­ments de la jour­née (et com­bien de temps) ? La terre est- elle sèche et pas très bonne (pied de mur), ou hu­mide et riche (sous-bois) ? Vous au­rez ain­si une idée plus pré­cise des avan­tages et des in­con­vé­nients de l’en­droit et une gamme de plantes pour­ra être dres­sée.

Ho­stas, di­gi­tales, Ge­ra­nium ma­cror­rhi­zum pros­pèrent à l’ombre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.