Du jar­din à l’as­siette Le kum­quat

Le kum­quat a été créé pour conso­ler ceux qui ne peuvent culti­ver d’oranges ! Il pousse en pot, nous donne des fleurs tout aus­si par­fu­mées que celles des oran­gers et des ki­los d’oranges mi­nia­tures en hi­ver dont même la peau se mange !

Détente Jardin - - Coups D’oeil - Texte : Éric Pré­dine

Pré­fé­rez un plant gref­fé. La re­pro­duc­tion par se­mis ou bou­tu­rage est pos­sible, mais les plants gref­fés ré­sistent mieux au froid et pro­duisent plus. De­man­dez en jar­di­ne­rie un plant gref­fé sur Pon­ci­rus tri­fo­lia­ta. Le kum­quat est un arbre rus­tique à crois­sance lente. Il peut at­teindre 4 m de haut en pleine terre (en cli­mat doux). En pot, il reste à moins de 2 m. Certes, le kum­quat ré­siste à des -10 °C, mais ses fruits gèlent à -5 °C.

Il se plaît en pot

Hors de la zone mé­di­ter­ra­néenne, ins­tal­lez votre kum­quat dans un pot sans ré­serve d’eau avec, sur le fond, une couche de tes­sons de po­te­rie et de sable. Uti­li­sez de la bonne terre de jar­din avec un peu de terre de bruyère, et éta­lez en sur­face 2 cm de com­post très mûr. Ar­ro­sez ré­gu­liè­re­ment sans lais­ser d’eau dans la cou­pelle. Faites des ap­ports d’en­grais plus riche en po­tas­sium qu’en azote et phos­phore. Si les feuilles jau­nissent, c’est la chlo­rose, ar­ro­sez une ou deux fois avec un pro­duit an­ti­chlo­rose. Le kum­quat se taille peu, juste pour ajus­ter sa forme ou net­toyer les branches épui­sées après la fruc­ti­fi­ca­tion. Faites pas­ser l’hi­ver à votre kum­quat dans une pièce très lu­mi­neuse et très fraîche (entre 0 et 10 °C).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.